mardi 26 mai 2009

Hier soir j'ai rêvé que je me tapais mon prof de littérature russe. Au secours.


(Moi aussi je veux un lord anglais en m'habillant aussi mal)


Hé, la jeune !

Toi aussi, tu en as marre des kilos superflus du vilain bonhomme hiver ? Toi aussi, tu t'es gavée de foie gras et de chocolats triple praliné sous prétexte qu'il faisait moins cinq dehors et que les Inuits eux ils se gavent de graisse de phoque rien que pour survivre alors tu vois un peu ce que ça va me faire, une misérable praline ? (Si si, ça passe sur la chaîne Voyage, c'est pas des conneries)

Bref, toi aussi tu aurais envie d'être belle et ronde, puisqu'apparemment, chouette, c'est à la mode d'être grosse ? (Enfin grosse selon Elle magazine, donc cinquante-trois kilos. En clair, ça veut dire que sur les photos des filles grosses de Elle magazine, si tu cherches bien, tu peux trouver un bout de chair là où d'habitude il y a juste des creux partout. Vive la libération de la femme, tiens.)

Eh bien moi, avant de partir en Angleterre, je me suis imposée un régime du tonnerre à faire pâtir toutes les Londoniennes accros aux scones, et à faire craquer tous les beaux anglais (qui sont anglais, donc nobles, donc riches, donc possesseurs d'un château dans la campagne avec un lac et un jardin avec des roses, comme Hugh Jackman dans Scoop.)

Mon régime, c'est le régime chaleur. C'est très facile, il suffit de posséder une planète sur le point de mourir.

Donc je me lève le matin, il fait déjà trente degrés. Du coup, il fait tellement chaud que tous les aliments non-froids ou un peu trop consistants me dégoûtent, alors je mange que des tomates et des raisins. Et du pain. Et de la mozzarella. Et du carpaccio, plein de carpaccio avec plein de parmesan. Et des chips.

Oui bon, évidemment que ça marche pas, ça serait trop beau.

Mais il me reste le bronzage pour faire pâlir de jalousie ces endives d'Anglaises.

Et surtout, il me reste l'atout qui fera de moi la femme la plus sexy d'Albion (pour peu qu'on ait plus de deux pintes de Guinness dans chaque bras) : l'accent français.

Hugh Jackman, prépare tes rouflaquettes, parce que ça va groover dans ton château. French staïle.



PS : Professeur Flaxou est jaloux de Hugh Jackman depuis qu'il a regardé tous les X-Men avec moi. Soi-disant que ma fixation sur ses griffes en adamantium est malsaine. N'importe quoi. Ca me dérangerait pas qu'il m'arrache mes vêtements avec, c'est tout.

2 commentaires:

  1. Oh, je vois que tu as été fortement inspiré par Scoop et par ce cher Hugh Jackman ! J'ai une haine inexpliquable envers Scarlett Johansson (ou alors expliquable par sa tête de BIIIP ! et par son genre orripilant... et peut-être aussi que le fait que les garçons l'apprécient particulièrement ne l'aide pas).
    Bref, je te souhaite de pouvoir rencontrer un Lord Anglais aussi classe que Hugh dans ke film de Woody, en espérant tout de même qu'il ne te jette pas de la barque...
    Et épate-les avec ton staile frenchy, tu nous représentes tout de même !

    RépondreSupprimer
  2. Mais...mais...mais... Hugh Jackman dans Scoop c'est un tueur !
    Et il veut tuer Scarlett Johansson en la noyant dans un lac. C'est super cruel j'te frais dire.
    Et puis, il est vieux et je suis sûre qu'il est même pas marrant.

    RépondreSupprimer