vendredi 19 février 2010

Et bon appétit bien sûr



Peut-être que vous le savez déjà, mais je copie tous mes articles de Krommlech. Allez voir son blog, il est bien.

Moi, si je devais inviter trois personnes à mon dîner imaginaire...

Bon d'abord je voudrais bien savoir si c'est obligatoire de faire un dîner imaginaire. Est-ce qu'on peut pas plutôt faire un coup au bar imaginaire, ou bien un sandouiche imaginaire. Non parce que malgré ce qu'en disent mes collègues, je suis pas un cordon bleu non plus (mais mes collègues elles sont Anglaises, alors tout ce que j'emmène dans mes p'tits tup's c'est formidable).

- Oh ça sent bon Charlotte! Qu'est-ce que c'est?
- Ben du poulet avec du curry, et puis j'ai aussi mis des oignons grillés.
- Ouah mais c'est génial! Et à côté c'est quoi?
- Ben du riz, et des brocolis.
- Ouah mais c'est fantastique!
- Ah et puis j'avais des oeufs périmés et mon beurre allait devenir rance, alors j'ai fait des cookies. J'en ai mangé et j'ai pas vomi, vous pouvez y aller.
- Ouah mais c'est réellement fantasmagorique! Tu devrais ouvrir un restaurant!

Alors je vous présente mon restaurant : on sert du poulet au curry, du boeuf Strogonoff, de la tartiflette, du gratin de légumes (avec des lardons), du risotto au saumon, des crêpes au Nutella, des cookies, et des brownies avec du mou qui colle dedans. Ça déconne pas. Mon restaurant c'est le Fer Rouge, attention, c'est au moins du trois étoiles au Michelin, je vois d'ici les critiques culinaires enthousiastes :

"L'idée de marier les saveurs du boeuf Strogonoff avec des patates sautées et des haricots est non seulement exquise, mais en plus incroyablement innovatrice. Sans doute la révélation de l'année. Et ces cookies étaient, n'ayons pas peur des mots, comme des petits morceaux de paradis fondant dans la bouche. Et à peine brûlés en plus! On sent l'étoffe des grands chez Charlotte."

Donc bon, peut-être que je pourrais faire fortune en Angleterre si j'exploitais mes "dons" culinaires, et peut-être surtout si je travaillais sur mon accent français :

- Oh, Charlotte, ton copain a un accent vraiment adorable!
- Ah bon?

(Professeur Flaxou est un scientifique, ne l'oublions pas. Il regarde des films en V.O. sans les sous-titres, mais niveau oral, c'est plutôt du genre "Ello, ow are iou, naïce tou mite iou".)

- Oh oui je trouve que c'est trop mignon. C'est vraiment dommage que toi tu l'ais pas!

Vraiment dommage, oui. Ça fait juste dix ans que je bosse dessus comme une malade. Connasse.

Bref. Mon dîner imaginaire. (Ils auront du risotto et tant pis pour ceux qui aiment pas le parmesan.)

Si j'ai bien compris, il faut inviter que des gens morts, sinon c'est trop facile (c'est vrai que je pourrais dîner avec Tarantino, Tim Roth ou Phillip Pullman tous les jours de ma vie, c'est bien connu.) Du coup je choisirais Tolkien, Répine et Shakespeare.

Tolkien parce que eh jette un œil à mon pseudo pour voir. Voilà. C'est un peu mon idole totale, en plus il avait l'air d'être vachement gentil, un genre de papy super intello qui parle en viking. La classe.

Répine parce que j'ai découvert ses tableaux pendant mon premier séjour à Moscou et que je suis tout de suite tombée amoureuse de son style "mange-toi un poing dans l'estomac" quand mes yeux se sont posés pour la première fois sur "Ivan le Terrible et son fils Ivan". (Et pourtant d'ordinaire je suis pas si sensible à l'art. Par exemple, la Joconde, ça m'a rien fait du tout. Bon c'est vrai qu'au lieu de voir la Joconde, j'ai vu trente têtes de Japonais et un bout de Joconde derrière, mais quand même.)

Shakespeare parce que je l'ai découvert dans ma période ado romantique et que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps devant Roméo et Juliette, et puis parce qu'ensuite j'ai lu Hamlet qui résonnait bien avec mes plusions misanthropes de l'époque, et puis enfin j'ai lu Macbeth parce que dans les livres sur Tolkien, ils disaient qu'il s'en était inspiré. (La forêt qui marche, le mec qui proclame "aucun homme ne peut me tuer", heum heum, deyja viou comme disent mes potes anglais.) Sans oublier Richard II l'an dernier, qui au fil des lectures est devenu tellement passionnant que j'en ai mémorisé des passages par cœur.

Ce serait un dîner de fous.

Je demanderais à Tolkien de tout bien m'expliquer, les histoires d'Ainur et de Valar et de Maiar et d'Iluvatar, parce que j'ai beau être une fan, ça reste un peu flou. Je lui demanderai de me raconter les histoires des deux autres Istari, parce que ça m'a toujours intrigué (en plus on sait même pas de quelle couleur ils sont, c'est frustrant). Je lui demanderais de m'apprendre le gotique et le sanskrit, et à nous deux, on étudierait les origines du langage humain.

Ensuite je demanderais à Répine de me dessiner Sadko dans le royaume sous-marin sur la nappe (j'en choisirai exprès une en papier), et puis il me ferait une grande fresque avec tous les personnages de mes contes russes préférées (Baba-Yaga et sa maison perchée sur une patte de poule, et autres joyeusetés). Et puis comme ça je m'exercerais à lui causer dans la langue de Pouchkine. (Même si ça risque d'être chaud étant donné qu'il est mort avant la réforme de la langue, du coup il dirait plein de sons que j'ai jamais étudiés, mais on s'arrangera. Au pire Tolkien nous fera la traduction.)

Et puis avec Shakespeare, ce serait la fête, parce que, de un, je serais la première à découvrir qui il est vraiment (Je vendrai l'information à VSD, ça sera bien plus intéressant que "qui a tronché Paris Hilton à Saint-Tropez"). Et puis de deux, je pourrais enfin vérifier si oui ou non il ressemble à Joseph Fiennes (mais j'ai peu d'espoir parce que sur son portrait, il ressemble plutôt à un Village People.)

(Sexy, ta boucle d'oreille.)

Ce serait pas forcément un dîner super animé (sauf peu-être une fois que Répine aurait vidé sa deuxième bouteille de vodka et entamé un solo sur mon ukulélé). Mais ça en jetterait grave. Et, comme Krommlech, je prendrais une photo pour immortaliser le tout.


Ah ouais, ça en jette, on s'y croirait.

(Admirez mon talent à Paint, je ne suis pas une bourgeoise qui a Photoshop.)

Et vous, vous inviteriez qui ? (C'est pas juste une question rhétorique de fin d'article de Skyblog hein, ça m'intéresse vraiment).

10 commentaires:

  1. J'admire la main nonchalamment posée sur l'épaule de Billy !

    (Et comment c'est la gloire d'être dans la première ligne de l'article !)

    Mais quand même tu te prends la tête, je les aurai juste emmenés au resto, ça aurait été plus pratique, et en plus ! comme ça tu perds pas de temps en cuisine !
    Mais pas sûre que tu puisses récupérer la nappe dans un resto, hmm hmm.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens du blog d'Emil, qui m'a faite découvrir le tien... Résultat, je consulte les deux régulièrement et j'adore ! Vous avez beaucoup de talent.

    RépondreSupprimer
  3. J'allais te féliciter pour le subtile montage de ta main sur l'épaule de Willy, mais ça a déjà été fait alors après tu vas prendre la grosse tête.

    Donc moi, pour un diner funky, je pense que ce serait super cool avec Bob Marley (oui c'est un cliché mais je vous emmerde tous), Boris Vian (mon dieu L'écume des jours...!) et Claude Monet.

    Mais bon tu vas voir que dans genre une heure ou deux je vais avoir un flash style "haannn mais nan mais il faut que y ait lui aussi!" et pof je vais revenir ajouter d'autres noms de gens chouettes morts. (elle est bizarre cette phrase)

    PS: tout à fait d'accord sur les tableaux éblouissants de Repine!

    RépondreSupprimer
  4. Oh mon Dieu la main sur l'épaule de Will ! (ouais, je sais, deyja liou)

    De mon côté ce serait Oscar Wilde, Michael Jackson (maintenant qu'il est mort, on peut !)et Mozart (pour qu'il apprenne ce que ce connard de Dove Attia a fait et qu'il puisse le hanter pour l'éternité).

    RépondreSupprimer
  5. Bon euh alors mua, j'inviterais Gainsbourg parce que j'ai toujours été un peu fascinée par cet homme, sa vie, et pas seulement parce qu'il est à la mode en ce moment... pis j'en profiterais pour lui demander de m'écrire une ou trois chansons.
    Ensuite j'inviterais Michael Jackson, même si j'ai vu qu'il était déjà invité, histoire de me faire mon propre avis sur lui, et aussi de lui dire que sa mort à été LA tragédie de 2009, voire de la décennie, voire de du siècle (ouais carrément), pis j'lui demanderais de m'apprendre le moonwalk aussi.Et enfin, j'inviterais Léonard de Vinci, pour me la péter.

    [et puis si j'devais faire un dîner bis, j'inviterais Mozart pour lui dire que maintenant sa musique est connue et reconnue, Diderot, pour lui demander POURQUOI il a écrit "Jacques le fataliste", et Super Nanny, pour pouvoir en parler sur facebook après !

    RépondreSupprimer
  6. Les deux istari orientaux sont bleus.

    Moi j'inviterai... Jésus, parce que je pourrai lui donner des mots croisés,Napoléon pour qu'il puisse se comparer à Sarko, et euh... Hannibal, parce qu'il doit être capable de faire bouger Laura...

    RépondreSupprimer
  7. Alors je pense que j'inviterai Victor Hugo ( je suis sure que c'était un joyeux drille ), Philip José Farmer ( un de mes auteurs de SF préféré ) et juse histoire de baver un peu devant lui Heath Ledger ( mais déguisé en Joker sinon il ne rentre pas ).

    Mais bon il y a tellement de gens que j'aimerais inviter que je pense que se serait la méga soirée VIP du millénaire...

    Ah et aussi Pierre Desproges car Pierre quoi, PIIIIEERRRRRRE

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui, faites que Shakespeare ait ressemblé à Joseph Fiennes ! :D Mais ayant visité Stratford upon Avon et tout le tralala, en effet, il fait plus village people...

    Eh bien moi, à mon dîner de gens morts, j'aimerais John Lennon pour jouer avec ses lunettes et lui demander de me composer une chouette chanson ; Vincent Van Gogh pour voir son oreille coupée en vrai (un faible pour les oreilles séparées de leur corps depuis Reservoir Dogs) et pour voir la folie au fond de ses yeux bleus ; Gainsbourg pour l'entendre parler de trucs cochons et philosopher sur les femmes et la vie ; et Charlie Chaplin pour le voir déguisé en vagabond autrement qu'en noir et blanc et pour détendre mon dîner avec ses scènes burlesques.

    Mon Dieu, tout ça m'a donné bien envie de vraiment vivre ce dîner !

    RépondreSupprimer
  9. Aaannnh mais Astrid tu TRICHES !! C'est TROIS personnes, pas quatre (même si j'avoue que tes choix sont pas mal). Mais bon j'te comprends, moi j'ai failli faire un dîner bis... pourquoi 3 toujours ?

    RépondreSupprimer
  10. Oups ! Je n'avais pas vu qu'il n'en fallait que trois ! Je me suis un peu laissée emportée... Je propose un changement de règle : on en choisit autant qu'on veut ! xD

    RépondreSupprimer