mardi 30 novembre 2010

Ah, tombe neige! tombe et que n'ai-je ma bien-aimée entre les bras

 Trois fiches de lecture, une rédaction d'allemand, un contrôle continu de droit, une rédaction en russe, un devoir de marketing, et un partiel de politiques linguistiques cette semaine.

Et moi je fais quoi? Je pars en week-end !

(Vendredi, je vous ferai savoir si cette décision a été la goutte d'eau qui m'a fait rater ma vie.)

Quand la raison dictait que je passe deux jours enfermée chez moi, à surligner des trucs jusqu'à m'en brûler les yeux, à manger de la compote et à pisser dans un pot pour gagner du temps, je me suis exilée au sommet d'une montagne, avec zéro Internet, zéro réseau de portable, un poignée de copains, et une tonne de neige.

Je ne dirais pas que c'était sage. Je ne dirais pas que c'était bien.

C'était GÉNIAL.

Même me lever à sept heures du mat un samedi et parcourir la moitié de la ville à pied avec un sac de couchage sous le bras, c'était génial. (Alors que quand je me lève à sept heures du mat pour faire mon cours de marketing, bizarrement, j'ai un peu plus de mal.)

Ensuite je suis montée dans la voiture de Cyril avec Professeur Flaxou (et Cyril) pour aller à la montagne, et sur le chemin on est passés chercher un ami de Marie qu'on connaissait pas. Mais je sais pas pourquoi, direct je l'aimais bien.
- En fait je suis juste là pour quelques semaines, après je rentre finir mon année en Russie.

Il était monté dans la bonne voiture, le bougre.

Ensuite on s'est perdus dans la campagne en cherchant Muckenbach (pourtant c'était facile, c'était juste à côté de Grendelbruch). (Paye tes noms dans les Vosges bas-rhinoises.) Finalement on trouvait tellement pas qu'on s'est arrêtés sur le bord d'une route à Oberhaslach (à tes souhaits) et qu'on s'est dit, hop tant pis on marche là.

C'était une bonne idée parce qu'il y avait un joli petit chemin, une cascade, des petits ponts de bois, des petites cabanes de bûcherons, tout plein de neige poudreuse qui scintillait au soleil, et des traces d'animaux.
- Vous avez vu? C'est génial! Des traces de lynx!
- Non mais c'est des traces de chien, Charlotte.
- N'importe quoi! C'est un lynx et puis c'est tout.
- Ah ouais, et les traces de chaussures à côté, c'était qui?

Bon, peut-être que c'était un chien quand même, du coup. Mais ensuite on a vu des autres traces toutes seules.

- Ah voilà! Qu'est-ce que je disais! Des traces de loup, c'est évident.
(Vous connaissez pas les fameux loups des Vosges?) 

Non mais sans déconner, c'était la fête des traces de pas, j'te jure : des lapins, des belettes, des sangliers,  oiseaux à en perdre haleine, mais elle grouille de vie cette forêt ou quoi? (N'empêche qu'on a vu aucun animal, mais je pense que c'était à cause des batailles de boules de neige et des gens qui poussaient des cris de guerre en se fourrant de la neige dans le cou. Enfin c'est juste une supposition hein.)

Ensuite on a fait un casse-croûte super diététique : des pommes, des mandarines, ensuite du saucisson, et ensuite du quatre-quarts, et puis des bonbons, et de nouveau du saucisson. (Le déjeuner des champions.)

Et puis une fois qu'on en a eu marre de batifoler dans la forêt (c'est pas comme si j'avais un jean complètement trempé et un manteau pas du tout imperméable) on est allés trouver le chalet, et là on a joué au Trivial Poursuit et j'ai perdu pour la première fois de ma vie. Enfin on était quand même maudites des questions roses, parce qu'à chaque fois qu'on avait une question rose c'était "A quel groupe Jean-Luc Godard a-t-il rendu hommage en 1892?" et les autres, ils ont eu que des questions Disney. "Dans quel Disney trouve-t-on les personnages de Ariel, Polochon et Eurêka?". Oh, trop difficile, laisse-moi me pâmer de réflexion. 

C'était la folie, ils en ont eu CINQ à la suite avec que des Disney, et nous vas-y les questions sur Greta Garbo et dans quel film séduit-elle un homme avec ses gants en daim? Mais quoi??! Vas-y montre-moi comment on séduit n'importe qui avec juste une paire de gants en daim, j'te regarde. 

Totalement injuste, je vous dis.

(Non mais je sais bien que Jean-Luc Godard n'était pas né en 1892. C'est juste qu'à voir ses films, on s'emmerde tout pareil que si on y était.)

Et puis ensuite on a mangé une raclette et c'était trop cool parce qu'il y avait du jambon, des patates, du fromage et des copains, et franchement qu'est-ce que tu vas demander de plus à la vie? (A part si t'es un gros crevard de la vie et que tu préfères vendre tes amis pour t'acheter un iPad.)

Et puis finalement on a tous dormi dans un grand dortoir et soi-disant que j'ai ronflé, alors là excuse-moi mais j'y crois pas une seconde. (C'est un coup monté des agents du Pentagone, c'est évident.)

Le lendemain on a mangé des tartines en pyjama, et comme Cyril c'est le roi du mangeage de choses bizarres (s'il existait une couronne de roi de mangeage des choses bizarres, je te jure, je lui donnerais sans hésitation. Le mec, je l'ai vu se faire une crêpe banane-M&M's-gruyère sous mes yeux!) il a décidé de faire dans la continuité de la soirée de la veille (où il mangeait les patates, et puis les pelures des patates à part) et il a mis des lardons sur sa tartine de Nutella. Alors comme j'étais intriguée j'en ai mangé un bout, et tu me croiras ou pas mais c'est bon en fait ! (Ça dégouline de gras mais c'est bon.)  

Ensuite y'a eu un passage pas fun parce qu'on devait faire le ménage, alors j'en parlerai pas (sauf si tu tiens vraiment à m'imaginer passer le balai dans les escaliers en pyjama bleu ciel).

Et puis ensuite on a refait une marche dans la forêt, elle était toute enneigée et c'était super beau avec la neige qui faisait comme de la dentelle sur les branches. Au début on marchait juste en faisant oooooh, mais ensuite les garçons ont découvert que si tu tapais fort dans les arbres, ça faisait tomber la neige sur tout le monde. Du coup ensuite on a fait ça pendant une heure et demie. (Il nous faut pas grand-chose.)

Et puis avant de partir on a essayé de faire un bonhomme de neige avec Flaxou et Florian, mais comme la neige était super poudreuse, on a fait un genre de patate de neige et on s'est dit c'est bon.

Et puis on est rentrés et on s'est de nouveau un peu perdus parce qu'on était censés passer par Lutzelhouse mais en fait on est allés à Laubenheim et ça marchait quand même. (Et aussi, pas très loin, y'a un village qui s'appelle Flexboug, et je me demande si c'est plein de gens qui sont sur le flex.)


(En tout cas nous on est sur le flex.)

Je vais te nommer les gens comme ça t'auras l'impression de les connaître : la ligne du haut, à gauche c'est Cyril qui mange des choses bizarres, ensuite c'est Jean le Mac Gyver de la vraie vie (un jour je te raconterai comment il a réparé mon vélo avec un trombone - pas celui pour la musique hein), ensuite c'est Professeur Flaxou qui plisse les yeux parce qu'il a pas l'habitude de la lumière, ensuite c'est Anne-Lise mais en fait je la connais pas, et ensuite c'est Carole (qui s'est coupé les cheveux, mais tu l'as pas vue avant alors ça sert à rien que je te dise ça en fin de compte). Et la ligne du bas, à gauche y'a moi, à côté y'a Clémence (elle est aussi petite que moi!), et puis Christine, et Marie qui fait style elle a pas froid avec son manteau sous le bras, et tout au bout y'a Florian, le mec qui est allé en Russie (du coup lui non plus il avait pas tellement froid).

4 commentaires:

  1. ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!
    (enfin un commentaire constructif !)

    RépondreSupprimer
  2. N'empèche qu'on aurait dû s'en douter : le rose après tant d'années de haine ne pouvait PAS être une couleur reconnaissante ...

    petite question : pquoi n'as-tu pas mis la magnifique photo de toi avec la boule-de-bonnet de neige??

    RépondreSupprimer
  3. Mais le coup de la meuf qui séduit juste avec un gant c'est pas Rita Hayworth dans Gilda ??? Ou alors elles sont plusieurs à faire le coup des gants ?

    RépondreSupprimer
  4. Ralala. Pour séduire quelqu'un avec des gants en daim, il suffit de ne porter QUE des gants en daim. Les filles sont parfois d'un compliqué....

    RépondreSupprimer