jeudi 19 mai 2011

Eye of the tiger! na! na na na! na na na! na na naaaaaa!



Donc j’ai commencé mon stage. Sauf qu’en fait je suis pas vraiment en stage, parce que je commence seulement le premier juin, donc je suis chez moi et je fais des trucs pour mon stage. Au lieu de faire des trucs utiles. Genre déclarer mes impôts, ou regarder le dernier épisode de Desperate Housewives.

Bon, en fait, il me reste quand même du temps libre, un peu. (Et puis faut pas se leurrer, même en période d’exams je regardais Desperate Housewives. Bon, maintenant que j’ai vu le dernier épisode, je regrette un peu d’avoir gâché 966 minutes de ma vie à regarder cette saison, sans même être récompensée par un cliffhanger digne de ce nom. Mais, en même temps, ça fait 7 ans que je me dis ça, donc voilà.)

Du coup, je divise mes journées en deux parties : une partie où je fais des choses de stage, c’est-à-dire des traductions et des recherches sur les traités européens en relation avec les initiatives citoyennes (on dirait pas, comme ça, mais c’est vachement cool !)

Et une partie où je fais des choses diverses : jouer à Pokémon. Écrire des trucs. Faire du ukulélé. Pousser des cris de frustration ensommeillée quand les ouvriers commencent leurs travaux à sept heures du matin ET PAS UNE MINUTE DE PLUS. (Et c’est pas des petits travaux, hein. Ils sont en train de lui faire la peau, à ce bâtiment. Des trous dans la terre, des murs qui explosent, des camions qui reculent en faisant biiiiiiiiiiii, des pelles mécaniques, et tout le toutim. Comment je suis trop heureuse d’être au rez-de-chaussée et de pas avoir le double vitrage.)

Et surtout, j’ai commencé un régime.

(Alors là, je me sens trop "blog de fille, conseils beauté, prix des lectrices de Elle", c'est abominable.)

Par contre, je crois qu’il faut que je précise juste un truc, c’est que moi, quand je dis que je fais un régime, c’est pas genre les régimes trop chelou où tu manges que de la viande pendant un mois, et où tu dois te taper l’horrible pain intégral (on a l’impression de manger une poignée de farine, en fait. C’est pas extraordinairement palpitant pour ta bouche). Ou bien encore les régimes où tu manges qu’une fois par jour, et si t’as faim tu prends des substituts goût mi-chocolat, mi-vomi. (Tu me crois pas ? Mate un peu ça. Si ça dit pas « goût vomi », ça.) En fait, pour moi, un régime, ça consiste à recommencer à manger des légumes et à arrêter le chocolat (la chose la plus dure que j’aie eu à faire de ma vie).

Parceque, pendant les examens, c’était un peu la folie culinaire. Limite tu voyais les toiles d’araignée pousser entre mes plaques de cuisson, tellement j’avais pas envie de perdre du temps à cuisiner. Alors, du coup, forcément :


- Putain, j’ai faim, faut que je bouffe un truc. Oh, des chips à la crevette !

A un moment donné, j’ai bien remarqué que je rentrais plus dans mes jeans. Mais j’avais d’autres chats à fouetter (elle est horrible cette expression ! Qui est-ce que qui fouette des chats dans la vie moderne ?) donc du coup, j’ai juste arrêté de mettre des jeans et j’ai mis des robes. Seulement maintenant, les examens sont passés, donc j’ai plus d’excuse pour m’empiffrer la face de pralines.

Du coup je mange des légumes, je bois de l’homéopathie au ginseng-thé vert-papaye (je me sens trop artiste alternative) et, surtout, je fais du jogging pour la deuxième fois de ma vie.

En fait, c’est affreux le jogging! Avant de partir, je me suis fait mon itinéraire dans la tête, j’étais trop motivée, j’étais tellement motivée que je l’ai raconté à Professeur Flaxou :

-       - Je passe par les ponts couverts, je longe le musée d’art moderne, je reste le long de la rivière jusqu’à la nouvelle mosquée, je fais demi-tour, je longe l’hôpital, je vais jusqu’à l’Esplanade, je passe à l’Orangerie, après je vais faire un tour aux Halles, et puis si j’ai encore la force, je fais un petit tour au Ikea de Cronembourg.
-       - T’es au courant que ça fait un trajet de 24 kilomètres ?
-       - Ah bon ?

Moi d’habitude je prends mon vélo, les distances strasbourgeoises paraissent ridicules. Le trajet de 1,5 kilomètres que je m’étais tracé dans la tête, je le fais en 10 minutes à vélo, et je suis même pas essoufflée.  Mais à pied, comment dire… j’étais dans la rue à côté de chez moi, et j’étais déjà essoufflée. J’ai fini mon trajet en rampant jusqu’à chez moi. C’était la première fois que j’étais contente d’avoir un hôpital dans ma rue, parce que, j’te jure, je croyais que j’allais mourir.

(Jusqu’à maintenant, c’était une grande source de flip que d’avoir un hôpital à côté de chez moi. Imagine y’a une apocalypse de zombies. Où est-ce que les premiers cas se déclarent ? Dans quelle rue les premiers zombies assoiffés de sang vont-il courir par dizaines, avant qu’on se rende compte de ce qui se passe ? Et en plus je suis au rez-de-chaussée, et mes vitres se cassent d’un coup de poing. Zéro sur toute la ligne. Mais bon, maintenant, je me dis que c’est plus probable que le jogging me fasse faire une crise cardiaque, et là je serai bien contente de pouvoir marcher peinard jusqu’aux urgences.)

Et aujourd’hui, il fait un temps magnifique, mais je peux pas sortir de chez moi, parce que je suis tellement courbaturée que j’ai eu envie de pleurer quand j’ai tenté de m’accroupir devant mon frigo ce midi, et que j’ai mis 10 minutes à aller chercher mon courrier.

Et j’ouvrirais bien ma fenêtre, mais avec les travaux, c’est un peu l’opération « tempête du désert » dans ma rue, et en plus, les ouvriers mettent NRJ à fond la caisse (je savais même pas qu'elle existait encore, cette radio!). J’ai demandé aux ouvriers jusqu’à quand les travaux allaient durer. Ils ont dit «jusqu’à l’an prochain ».

Ça va être un chouette été.

(Mais au moins je pourrai rentrer dans mes robes.)

8 commentaires:

  1. Quand tu dis "c'est ma vraie écriture", tu veux dire que t'as mis une police qui correspond à ton écriture manuscrite ??? Si oui, cela doit être cool, mais je peux pas juger parce que je la vois pas, là je vois juste du Times New Roman (je crois) en gros (genre 16 ? ou 14 ? oh, zut).

    Sinon, on a la même conception des régimes :)

    RépondreSupprimer
  2. Pareil je vois jute une police géante genre Times New Roman ou truc du genre, et ça serait bizarre que tu écrives comme ça.

    Sinon j'aurais dit que les zombies seraient plutôt venus des cimetières. Ou des crématoriums.

    RépondreSupprimer
  3. Ouais, en fait j'ai crée une police avec mon écriture manuscrite, mais peut-être qu'elle n'apparaît que sur mon ordinateur :( Dans ce cas je reviendrais à l'ancienne, mais c'est dommage.

    Emil : mais carrément que c'est les hôpitaux les premiers touchés! Vu que le temps que le mort devienne un zombie, t'as pas le temps de l'enterrer ou de l'incinérer. Par contre, il a le temps de s'enfuir de la morgue et de venir me bouffer chez moi, ça oui.

    RépondreSupprimer
  4. chevelure-exquise19 mai 2011 à 21:06

    quand tu ecris en italique ça ressemble plus ou moins mais sinon non. T'as depensé 10.50 pour rien on dirait :p

    RépondreSupprimer
  5. Je crois qu'il faut que tout le monde installe la police sur son PC pour la voir (je crois, hein)

    RépondreSupprimer
  6. Oui, après discussion avec les gens du logiciel, c'est bien ça. Tant pis!

    RépondreSupprimer
  7. Sinon y'a pas un moyen pour que tu mettes en ligne ta police pour qu'on la télécharge pour qu'on en profite ? (je dis ça mais c'est peut-être n'importe quoi hein, dans ce cas faut pas faire attention ^^)

    RépondreSupprimer
  8. Ouais, je pense que c'est la meilleure chose à faire (surtout si Tindomerel à acheter ce logiciel :o)

    RépondreSupprimer