vendredi 8 juin 2012

Attention Stephenie Meyer! Derrière toi, c'est affreux!





Oh putain.

Je suis tombée sur un de ces trucs de ouf en fouillant sur le net (oui, je lis des blogs pendant mon temps de travail, c'est bon t'es pas ma mère OK?) que je ne résiste pas à l'envie de le partager avec toi.

Mais comme je suis gentille et que j'ai pas envie de pourrir ton historique en te faisant cliquer sur le lien de girls.fr (m'est avis que, si mon activité Internet est enregistrée, les mecs du service informatique vont se poser des questions), je vais faire encore mieux : je vais te poster le truc direct ici.

Pour la petite histoire : le torrent de LOL qui va suivre est issu du magazine Girls! (avé le point d'exclamation) (il ne faut pas l'oublier, parce qu'il symbolise la jeunesse et le dynamisme). Personnellement, c'est un magazine que je connais très bien, parce que ma grande soeur y était abonnée entre l'âge de quinze et dix-sept ans. Et comme moi, à cet âge-là, j'étais abonnée à P'tit Loup (rigole pas, c'était cool, y'avait des quiz éducatifs) eh ben j'aimais bien lui piquer son magazine et lire des articles de grande.

Ce qui m'a d'ailleurs traumatisé à vie, merci Girls!

Pas tellement la rubrique "mode" (que je lisais jamais) ni la rubrique "potins de stars" (que je ne connaissais pas), mais surtout deux rubriques marquées au fer rouge dans ma mémoire. La première, c'était la rubrique "sexo", parce qu'à l'époque, j'avais 11 ans et demi et je n'avais pas encore commencé à écouter la radio libre de Difool, soit dit en passant un autre truc qui a ruiné mon innocence à jamais :

Flashback 2002 :

- Bon les pyjamas, c'est l'heure d'aller au lit!

(Tihihi, moi je vais continuer à écouter avec le volume au minimum et l'oreille collée au poste. J'ai treize ans et demi d'abord, je suis pas une pyjama. Je connais la vie moi, je suis au collège catholique, une fois on a eu une leçon d'éducation sexuelle.)

(C'est vrai, on en a eu une. Ça s'appelait "le sexe : ne le faites pas".)

- Allô Diffol, j'm'appelle Sabria, j'ai 15 ans et demi, et je voulais savoir si c'était normal que mon copain me demande d'essayer la sodomie.
(Hein?)
- Ben ça fait longtemps que vous êtes ensemble?
- Ouais grave longtemps t'as vu, ça fait genre deux semaines et demi.
- Mais vous avez fait quoi pour le moment, sexuellement?
(Quoi? Mais elle va raconter sa vie sexuelle à la radio?)
- Ben blablabla soixante-neuf, blablabla fellation, blablabla position du tigre, blablabla branlette espagnole...
(QUOI? MAIS QUOI??!)

Et la deuxième rubrique affreuse, c'était la rubrique dont je ne me souviens plus du nom (j'ai dû le bloquer). C'était un truc genre "tranche de vie", ou "histoire vraie", ou "je vais vous raconter des choses horribles mais je trouve pas ça malsain du tout du tout".

En gros, y'avait deux types d'histoires dans cette rubrique :

1) Suite à un chagrin d'amour, j'ai sombré dans la dépression/la drogue/la prostitution/la scarification/le satanisme/les disques de Mireille Mathieu (rayez la mention inutile). Mais ensuite j'ai trouvé l'amour et maintenant ça va vachement mieux!

2) J'ai connu une histoire d'amour peu conventionnelle qui m'a rendu malheureuse parce que la société me jugeait. Mais j'ai fait fi des conventions et j'ai épousé mon frère adoptif/continué à sortir avec un mec marié de quarante ans alors que j'en ai seize et demi/fait un ménage à trois avec mon cousin et mon meilleur ami, et maintenant je suis enfin heureuse et épanouie!

Ouais, épanouie dans la GLAUQUITUDE, ouais.

Sérieusement, dans une des histoires, la meuf racontait qu'elle avait couché avec son FRÈRE (esprit d'Electre, es-tu là?). D'abord une fois, puis ça leur avait plu, alors ils avaient continué, hein, normal, ça donne pas du tout envie de vomir. Puis ils s'étaient fait surprendre par leurs parents (quinze ans de psychanalyse) qui en avaient profité pour leur annoncer que le frère était adopté, et que du coup ils pouvaient bénir leur union parce que ce n'était PLUS MALSAIN DU TOUT! 

(En fait, cette rubrique aurait pu s'appeler "Vis ma vie dans les Vosges".)

Mais bon, Girls! avait quand même des bons côtés. En fait, le meilleur truc, dans ce magazine, c'était les pages de fin, parce que tu te tapais des barres de rire. Y'avait, à la suite, un horoscope vraiment gratiné, et un roman-photo. 

Faut savoir qu'il y a deux types d'horoscopes : l'horoscope dit "on ne se mouille pas" (tu le trouveras dans le 20 Minutes, par exemple), qui te dit une petite phrase très bateau, style "Ce n'est pas la grande forme aujourd'hui. Reposez-vous!" ou bien "Aujourd'hui, vous ne vous laisserez pas marcher sur les pieds!" (Nom d'une pipe!). 

Et le second type (et le plus rigolo), c'est l'horoscope "eh on déconne pas ici, c'est de la science bon dieu!". Ça donne des trucs du style : "Aujourd'hui, Vénus entre dans votre septième maison solaire : harmonie et calme. Portez des couleurs chaudes. Ouvrez vos chacras à l'esprit du soleil levant. Votre pierre porte-bonheur : le quartz. Votre chiffre du jour : le 3." 

(Des fois, je me demande si c'est pas des messages secrets pour le mec de Da Vinci Code.)

Et là, on a affaire à un beau moment de LOLitude : le roman-photo du siècle.

Oui, franchement, j'ose l'appeler le roman-photo du siècle, parce que j'en ai lu des mille et des cent (des fois même j'en ai lu des ALLEMANDS - merci les magazines oubliés dans le train) mais jamais j'en ai lu un aussi formidablement parfait que celui-là.

Attention, t'es prêt? Ca commence.


OK, ça commence donc très fort : Alice trouve son bouquin "trop bien" alors qu'elle en est à la première page (qui, normalement, doit juste dire : "dépôt légal 157305U7, imprimé à Paris", mais ouahou! c'est trop bien, quoi!).


Oh là là, je me demande bien sur quelle histoire le scénariste de ce roman-photo va surfer. Serait-ce le Dracula de Bram Stoker? Serait-ce le Lestat d'Anne Rice? Serait-ce une histoire à l'eau de rose pour jeunes filles écrite par une mormone aux capacités littéraires d'une palourde? Suspense, suspense.

(Ah et puis : Camille, tu as emprunté la Delorean de Doc? C'est quoi ces fringues de 1993?)


Oh oh Camille, tu as la répartie cinglante, dis donc! (LOL, vampires, mortel, ha ha on s'éclate, on se croirait dans un sketch de Frank Dubosc.)


Oh là là Alice comment t'es TROP une bonne actrice! C'est la plus belle imitation de boudage que j'aie vu depuis des années!


Bon, Camille, perso je m'inquiète surtout pour ton chandail, mais passons.


Dis donc Alice, t'es vraiment une copine en or! (La description du début disait "un peu solitaire", je crois qu'on aurait pu remplacer par "complètement asociale avec un caractère de merde".)


Hop, ellipse temporelle! Par contre, on n'a pas ellipsé les clichés (Ouh, la nuit, c'est trop dark, c'est trop vampire, tihihi.) Notons également la performance d'Alice qui joue SUPER BIEN la meuf qui a froid.


Hop, ellipse du décor ! Non mais sérieusement, les mecs? C'est trop compliqué d'incruster une photo de lampadaire? Vous publiez ça comme ça, tel quel? Vous pensez que personne va se poser de questions? (Ah oui, j'oubliais, c'est les lectrices de Girls! "C'est pas grave, on n'aurait qu'à dire qu'elle est devant un mur gris, tihi.")

Ah, et puis : tu kiffes "l'isolement" et "l'impression d'insécurité"? Tu t'es jamais baladée dans le Neuhof la nuit, hein. (Je sais pas bien quel genre d'adolescente pourra s'identifier à une meuf qui a des fantasmes de viol sauvage en pleine rue.)


Oh, attention, vous voyez s'approcher le moment d'action?

Ah oui, et : Alice est dehors à cinq heures du matin. Donc, elle n'habite plus chez ses parents, j'imagine (Ou alors elle fait le mur. Le mur gris.). Donc c'est une jeune femme indépendante, qui doit avoir au moins 20 ans, et qui CROIT AUX VAMPIRES. (Y'en a qui sont à leur rythme.)


Et c'est la RENCONTRE ! (On l'avait pas vu venir)

(Note qu'ils partent tous les deux en arrière à cause du choc implacable de cette collision folle : c'est des joueurs de foot, ou bien?)


"Quand vous courrez"? SÉRIEUSEMENT? Donc pas un seul employé n'a remarqué cette énorme faute de grammaire, à aucun niveau de la production? Ah ben bravo le staff de Girls!, hein. 

- Bonjour, monsieur le sergent de l'armée, je viens prendre les coordonnées des gens qui ont échoué au test de la JAPD. Il me faut les personnes les plus illettrées possible, c'est pour écrire des magazines pour ado.
- Mais je vous en prie, madame la rédactrice en chef de Girls!


Ah, vraiment, la costumière a fait des miracles, pour ce numéro.


Oui, je ne t'ai jamais vu, c'est trop bizarre! Alors que toutes les nuits, je ratisse tous les trottoirs de la ville, hein!


Oh mais regardez la tête de ce pauvre garçon. Il a la houpette de Tintin, bonjour le mec dangereux, quoi. "Toi aussi, tu aimes la magie de la nuit?" La magie de la nuit? Mais c'est pas un vampire, c'est un petit poney! Elle va t'envoyer bouler, la meuf qui cherche les mecs dangereux pour l'agresser en pleine nuit!


Ah nan, ça la fait kiffer, en fait.

Han mais j'ai compris ! C'est le coup de foudre! C'est le love at first sight! C'est sich auf den ersten Blick in jeden verlieben! (pas de racisme linguistique sur mon blog)


Ah, OK, donc tout l'entourage d'Alice a une répartie qui tue. 

A partir de maintenant, je vais juste écrire "pa dam tchhh" dès que quelqu'un fait une blague de merde, parce que sinon, ce sera trop fatigant.


Ah mon dieu Alice ! Camille t'a contaminé! Enlève ce pull-over tout de suite, avant que l'infection ne se répande!


Hop, deuxième subtilisation du décor. Mais arrêtez d'être mauvaises langues maintenant, si ça se trouve, y'a un mur gris chez elle aussi, OK?


Donc l'infection va dans les deux sens, c'est rassurant.


Ah non, c'était de l'ironie. En même temps, Camille est expressive comme un mur de brique (peint en gris).


Mais non, il n'y a pas de hasard, il t'a juste stalké, voyons! C'est ce que font les vampires quand ils aiment bien quelqu'un, rhô! T'as pas lu Twilight ou quoi?


Donc si tu veux briller en société, c'est facile, il suffit de te dénicher une copine comme Alice. Ensuite tu peux dire n'importe quoi, t'auras toujours l'air plus intelligent qu'elle. (Variante : adopte un membre du Front National.)


Ouuuuh, il la regardera manger? Mais pourquoi donc? Suspense, suspense!


Ah ouais. Non seulement le scénariste a dû investir environ une-demi heure de son temps à écrire ce scénario, mais pour aller plus vite, il a carrément copié-collé des passages de Twilight. C'est dire son degré de désespoir. (La seule raison valable que j’imagine, c'est qu'il voulait finir le plus tôt possible pour aller se tailler les veines dans sa baignoire.)


Oh oui, en quoi donc? Suspense, suspense! (Ah oui, et QUI dit encore "allons bon" au XXIè siècle?)


Ouais, c'est sa vie privée, OK Alice? Il t'a dit qu'il se sentait très proche de toi au bout de dix minutes, et maintenant que vous vous connaissez depuis un jour, il te laisse marcher à ses côtés agrippée à son bras, mais TU LUI POSES PAS DE QUESTIONS SUR SON REGIME, MERDE!


(Ouais, et puis, mec, si tu voulais pas qu'elle te pose de questions, t'avais qu'à dire "Je me suis enfilé un kébab y'a une-demi heure, j'ai pas super faim". C'est tellement compliqué d'inventer une excuse crédible? Bouffon.)


Oh, pardon, mâle dominant! J'ai franchi les limites en te posant une question totalement anodine. Laisse-moi me traîner à tes pieds en signe de soumission! (Ah, ouais, je vois de plus en plus la ressemblance avec la meuf de Twilight.)


Mais Kristen Stewart peut aller se rhabiller! Alice, tu joues le trouble comme personne! Main sur le menton et tout, pfiou, je suis scotchée. Bon, et saluons également la performance du jeune homme sans nom : "hmmm, je suis mystérieux. Je vais regarder dans le vide et froncer les sourcils."


Ses INCISIVES? Sérieusement? Mais personne ne relit ce scénario? Y'a quand même pas besoin d'avoir fait Bac+8 en médecine pour connaître les noms des dents! On les apprend en CP! En même temps que les doigts!  

"Excuse-moi", dit le scénariste, "Je t'ai pas entendu, j'étais trop occupée à te tendre mon annulaire".


Si, je suis sérieuse! Pour te le prouver, je vais m'agripper à ta veste avec l'énergie du désespoir!


Attention Camille, derrière toi! Tes cheveux, c'est affreux!


Ah ben oui, tiens, je lis des livres de vampires tous les jours du Bon Dieu, mais je vais plutôt demander à ma copine qui n'y connaît rien comment tester un vampire, ça semble logique.


Camille a remplacé "teste-le" par "fais-lui passer des tests"? Ouah, quel bon conseil !


Aha! Tu es fait, forban! Seuls les vampires détestent l'ail! Non mais franchement, meuf, y'a des tests plus radicaux, quand même! File-lui une fourchette en argent! Glisse de l'eau bénite dans sa boisson, je sais pas, moi!


Oh, je suis trop triste! Moi qui voulais passer ma vie à faire ta boniche, ça a l'air compliqué, dis donc!


Oh le relou, quoi. La vieille excuse de merde. C'est quoi, ton prochain plan? "Hé, j'adore ton tatouage dans le dos, laisse-moi le caresser pendant que je te parle pour te prouver ma sincérité". "Ho, attends, t'as une miette dans le creux des seins, t'embête pas, je vais l'enlever". "Oups, excusez-moi mademoiselle, le tram a freiné brusquement, alors je me suis accroché à vos fesses pour pas tomber". Blaireau.


Pardon, je viens de réaliser, mais : ce mec PORTE DES BRETELLES! (Sérieusement, la costumière? Le dernier mec au monde qui a porté des bretelles en ayant la classe, c'était Michael Douglas.)


Jouer la fascination avec les mains : c'est pas un truc pour débutants.


Ah ouais, comme ça, franco de port. (En même temps, vaut mieux qu'il sache qu'elle est folle à lier tout de suite, ça lui évitera des emmerdes plus tard.)


Non, mais, c'est cool, cette position. Moi aussi, quand je parle avec un gars que je connais à peine, j'aime bien qu'il m'attrape par derrière comme s'il allait me briser la nuque. 

Bon, et là, je dois te demander de te préparer pour l'image finale, parce que, vraiment, les mots me manquent.



Je peux pas suivre un truc pareil. 


C'est comme un morceau de Mozart : le silence qui suit est trop LOL pour être commenté.

10 commentaires:

  1. quelle patience d'avoir tout mis!! mais c'est démentiel....

    quand je pense que je lisais ces trucs ado... je me rendais pas compte que c'était aussi débile!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Oh. Tu te rends compte avec quels mots-clés on va tomber sur ton blog, maintenant ? ^^

    Par contre, grosse désillusion : je pensais que les photos des romans-photos, bah, c'était des vraies photos (c'est pas comme si trouver une cuisine c'était dur-dur).
    Et j'ai vraiment été surprise par la fin du roman-photo ! Je pensais qu'il allait lui dire "Mais non, tu es une nouille, c'est juste que je suis allergique au gluten, mais je t'aime quand même, vivons heureux pour toujours !" (Depuis quand les romans-photos sont fantastiques ? Ca dénature complètement le genre !) (hum)

    Article très comique, en tout cas :)

    RépondreSupprimer
  3. Je m'appelle Camille, ma soeur s'appelle Alice.. on a soudainement envie de changer de prénom là..
    Enfin bon je suis preneuse pour un prochain article dans le genre !

    RépondreSupprimer
  4. "(En fait, cette rubrique aurait pu s'appeler "Vis ma vie dans les Vosges".)"

    HAHAHA !


    Sinon je me rends compte avec effarement que j'ai déjà lu ce truc, et je me demande bien comment je suis tombée dessus ?
    En tout cas ça vaut son pesant de cacahuètes.

    (Et avec tes rematques c'est encore plus savoureux.)


    Sinon, les absences de décor me laissent sans voix.

    RépondreSupprimer
  5. Note pour plus tard : ne pas lire tes articles au bureau.
    Oui parce que là maintenant je suis écroulée de rire devant mon pc et mes collègues se posent des questions quant à ma santé mentale.....

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que je n'avais pas autant ri depuis longtemps !!!
    Quelle patience tu as eu de faire tout ça !!!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Han c'est pas vrai, c'est coul les bretelles ! Namého !
    Sinon je suis pas peu fière de pouvoir dire que j'ai toujours détesté les romans photos !

    RépondreSupprimer
  8. C'est énorme!! J'en pleure de rire (mon fils s'est même inquiété de voir des larmes ;-)
    Il n'y a aucun mots, c'est juste incroyable.
    Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
  9. Nous avons lu cet article avec Florent et nous avons réalisé que le livre qu'elle lit c'est en fait la version allemande de "Twilight: Eclipse": "Bis(s) zum Abendrot". C'est clair si on regarde la couverture :D Le Wortspiel avec "bis" et "Biss" c'est très original non? Et on doit faire attention parce que c'est Abendrot, pas Abendbrot. (Note de Fonction C : Cela dit, "Biss ins Abendbrot" tu noteras que ça aurait vachement plus de symbolique au regard de leur relation :p) Maintenant il faut que je décide si c'est cool ou minable que je l'aie reconnu...
    liebe Grüße, Ada

    RépondreSupprimer