lundi 24 août 2009

Je suis une warrior qui ne craint pas la mort.



Je sais jamais quoi offrir à Professeur Flaxou. Les trois Noëls et les trois anniversaires qu'on a fêtés ensemble, je lui ai offert peut-être deux cadeaux qui lui ont plu. Y'avait une chaînette qu'il a perdu et y'avait ce qu'on a fait mercredi dernier.


(Haaan Tindomerel va nous raconter des choses sexuelles avec de la chantilly et des menottes).


Non non, remonte ton pantalon jeune pervers, c'est pas ça.


Mercredi avec Professeur Flaxou, on s'est levé, on a rangé sa chambre, on a mangé des tomates, on a pris ma voiture pendant une heure et demie sur des routes de montagne raides comme ça :

- C'est bizarre, la voiture elle recule. Oh tiens une voiture qui arrive dans l'autre sens ! Je pensais que c'était une route à sens unique dis donc.


En fait, dans la montagne, toutes les routes sont à sens unique. C'est pour ça qu'il y a la place que pour une seule voiture à la fois. C'est juste que les gens font n'importe quoi. Je sais pas, ils sont peut-être censés revenir à pied, ou à dos de chèvre, en tout cas ils font n'importe quoi et ensuite on doit se jeter dans le fossé pour réussir à se croiser sans arrachage de rétroviseurs.


Donc on a continué à rouler jusqu'au lac de Pierre Percée, on croyait qu'on était arrivés mais en fait il fallait encore faire tout le tour du lac sur des routes de terre sinueuses. Ensuite on est passés devant le "Parking des blaireaux" (véridique!) et on s'est dit aha on tombera pas dans le piège. Et puis on s'est garés plus loin, sur un autre parking à blaireaux, et on est arrivés en haut de la montagne, au milieu de gens vêtus de baudriers qui sautaient d'arbre en arbre en poussant des cris de singe.


Je suis allée donner mon certificat cadeau "meilleurs voeux 2008" au mec de l'accueil, en sifflotant, l'air de non non c'est pas périmé du tout pourquoi vous dites ça ?
Et puis on est allés attendre un mec près d'une grande plate-forme en bois qui surplombait la montagne, le lac, les sapins, un peu tout en fait parce qu'on était assez haut.

Le mec est arrivé, il nous a fait mettre un harnais dans le dos, un harnais sous les cuisses, et des machins aux chevilles (tu sais comme quand le médecin du travail il prend ta tension, un truc à scratch tout pareil).


Et puis c'est allé très vite.


Le mec m'a dit venez par ici mademoiselle, et j'ai marché jusqu'au bout de la plate-forme. Il m'a passé un mousqueton et une corde au ventre, et il m'a attaché les pieds ensemble.

Et là il m'a montré une toute petite planche qui partait dans le vide et il m'a dit marchez là-dessus.
Bon moi je suis pas folle, j'ai dit aha vous croyez c'est chez les pirates ici, vous voulez ma mort espèce de sadique, je vous colle un procès au cul sale pervers.

Il m'a dit allez plus vous attendez et plus vous aurez peur.
J'ai avancé sur la planche un petit peu, j'ai regardé en bas, et y'avait du vide tout autour de mes pieds.

- Allez avancez encore mademoiselle.

(Mais connard y'a plus de planche !)

- Il faut que vous ayez les orteils dans le vide.

(Appelle-moi jambon !)

- Plus vous attendez et plus vous aurez peur.

(Trop tard, enculé.)


Là il m'a dit de regarder droit devant, il a saisi une poignée dans mon dos, il m'a dit je compte jusqu'à trois et je vous lâche.


Il a compté, et je suis tombée, la tête la première, dans le vide.


Pendant environ une-demi seconde mon cerveau m'a tenu à peu près ce langage :


- Oh ben qu'est-ce qui se passe ? Tout est à l'envers dis donc ! Comment cela se fait-il ?


Ensuite il a compris que j'étais en train de foncer vers le sol et que j'allais mourir, alors il m'a dit de hurler, on sait jamais, des fois que la puissance de mon cri fasse des vibrations qui ralentiront ma chute. (C'est possible, j'ai vu ça une fois dans X-Files.
)

Donc j'ai hurlé, et puis crois-moi ou pas, mais je me suis arrêtée juste avant le sol, et puis tellement mon cri était fort, je suis repartie en arrière.


Bon, ça avait peut-être quelque chose à voir avec le gros élastique attaché à mes chevilles.

Mais ils n'ont aucune preuve.






PS : Professeur Flaxou me fait bien rire :


- Je vais faire le saut de l'ange.

- Si t'arrives à tomber la tête la première, ce sera déjà bien, non ?

- Oh eh, tu me prends pour qui ? J'ai fait dix ans de natation quand même ! C'est ni plus ni moins qu'un plongeoir sans eau.


Seulement, une fois sur le plongeoir en question, il avait l'air nettement moins rassuré. J'aurais bien dit qu'il était tout pâle, mais c'est sa configuration par défaut.
("Mort au soleil !")

Moi j'étais en bas, je venais de ramper hors du filet après avoir accidentellement décroché le mousqueton qui tenait l'élastique en place :


- Heu mademoiselle, c'est pas censé se décrocher ça.

- Oh ? Ah je me disais bien qu'il était dur...

- ...

- Bon je le remets.

- Vous seriez gentille. On a bien compris que vous vouliez vous débarrasser de monsieur, mais on voudrait pas avoir un procès aux fesses. Jetez-le dans le lac, et on dira rien.


Et puis je m'étais dit oh ben maintenant je vais marcher un peu plus loin. Je me suis levée, et mes jambes ont dit mais ça va pas la tête ? Alors je me suis écroulée dans la poussière comme une grosse patate, et j'ai regardé Professeur Flaxou sauter.


Il a pris un grand élan, l'air victorieux, et... il a passé cinq minutes à sa balancer la tête en bas comme un gros jambon. C'était fort gracieux.


- Ooooh ben alors Flaxounet, le saut de l'ange ? Il était vachement réussi dis donc, t'était gracile comme un cygne, hin hin.

- Très drôle. Et sinon toi ça va ? Tu veux pas marcher un peu ?

- Ta gueule.


On s'est bien amusés.

- Moi au moins j'ai décroché le bon mousqueton.

- Pédé.


(Prochaine étape : le parachute !)

8 commentaires:

  1. Article vraiment très drôle, tu as vraiment une âme de warrior, j'aurai jamais osé, chapeau =) !

    RépondreSupprimer
  2. Ah bah voilà, tu as pu pratiquer le sport du pirate =D

    RépondreSupprimer
  3. WAAAOUUUW ! Tu es ma nouvelle héroine ! :O
    Tu as osé sauter ! Je t'admire énormément ! J'aurais fait pipi dans mon froc, moi...

    RépondreSupprimer
  4. je crois que je pourrai jamais me résoudre à sauter... plutôt du parachute (alors que c'est autrement plus suicidaire quoi!)

    Sinon je kiffe tes liens ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je t'admire, franchement !
    [Moi je mourrais de peur avant d'arriver au bout de la petite planchette, là]
    Article vraiment très drôle, j'aime !

    RépondreSupprimer
  6. Je suis jalouse ! Je veux en faire depuis des années !

    RépondreSupprimer
  7. Ca m'a l'air pire que la via ferrata ça. >< J'en ai fait une fois, j'ai failli mourir. Je sais pas si t'en a déjà fait, mais ça m'a traumatisée.

    Mais ça c'est parce que j'suis qu'un quart de warrior.

    RépondreSupprimer
  8. Bah moi j'ai traversé le lac de part en part sur un truc genre tyrolienne là, ben g failli mourir de peur aussi !!
    Raaah pierre percé, faut pas aller là bas, c'est des trucs de malade !!!

    RépondreSupprimer