vendredi 27 novembre 2009


(Ouais ben ils se gelaient peut-être les fesses mais ça pouvait pas leur faire de mal)



Les enfants anglais sont mal élevés.

Peut-être que c'est mon éducation germanique, peut-être que c'est parce que je suis allée dans une école privée jusqu'à mes 15 ans (où porter un débardeur te donnait trois jours d'exclusion et où le plus gros mot utilisé c'était "prout"). Ou peut-être que c'est juste parce que le système éducatif anglais est POURRI.

- Sue, écoute, ça va plus, Louise a refusé de lire à son tour, et puis elle s'est levée et elle est partie de la classe sans permission, pour aller écumer les couloirs en hurlant que l'école c'était de la merde.
- Oh, oui, elle m'a raconté. Mais tu sais c'est une petite fille très timide...
- Ah oui, j'ai bien vu ça quand elle m'a crié devant le reste de la classe "de toute façon le français ça sert à rien c'est de la merde je me casse de ce cours pourri".
- Oui mais tu sais elle a des problèmes à la maison. C'est pas grave, je te l'enverrai plus.

Et là j'ai un peu envie de dire : ah mais oui c'est sûr, ça va résoudre tous les problèmes.

- Et sinon, comme système de sanctions, vous avez quoi ?
- Comme système de quoi ?

Vous vous souvenez quand j'avais dit que les Anglais étaient gentils ?

- Non, nous on marche à la récompense. S'ils ont des bonnes notes, ils reçoivent une gomme.

OK. Et les vingt-cinq autres ? Les Ellie et les Callum, qui me regardent avec des yeux de mérou dès que je leur pose une question et qui me disent "Dunno, wot do I care, no' my fockin' problem" à chaque question ?

- S'ils sont méchants, on les vire de la classe.

Là tu te dis ah quand même. Un système de punitions. On vire l'élève de la classe, il va chez le proviseur, ou chez le CPE pour un avertissement, ou on écrit un mot à ses parents. Eh bien non ! Non non ! Ce serait de l'abus, vous pensez bien, on aurait Amnesty International sur le dos.

Non, à la place, le gamin il reste dans le couloir, mais il loupe une super opportunité d'apprendre des choses très intéressantes. Comment il doit trop avoir la rage. C'est une bonne leçon d'apprise, dis donc. On ne l'y reprendra pas de si tôt à perturber le cours, s'il sait qu'ensuite il doit louper toute cette super conjugaison du subjonctif.

- Non mais s'ils font des choses graves, on a des heures de colle, hein.

"Choses graves" : insulter un prof, ou se battre avec un autre élève (peut-être que s'il tue quelqu'un il aura même deux heures de colle, parce que quand même ça déconne pas).

Et sinon les heures de colle, c'est ça : ils arrivent dans la classe, se posent dans une chaise avec un air de moi je prends d'ordres de personne je suis Lorenzo Lamas, ils mettent leur Ipod et ils attendent. Dans mon ancien lycée, ils te faisaient décoller tous les chewing-gums des dessous de tables (en plus c'était bon pour l'environnement).

- Oui mais quand même c'est une super punition : ils finissent à 16h au lieu de 15 ! Ils auront presque pas le temps de faire leur un paragraphe de devoirs !

C'est qu'on les submerge de travail, les pauvres chous. Surtout les grands.

- Oh là là Charlotte, je pourrai pas venir à ton cours, j'ai vraiment trop de boulot. Je dois traduire ce texte du français à l'anglais, y'a genre une-demi page, tu te rends compte ! En plus je passe bientôt mes A Levels (équivalent du Bac), je sais pas comment je vais faire pour tout réviser, j'veux dire j'ai quand même quatre matières quoi.

(Là c'est le moment où je calcule mes options de Terminale et que je rigole d'un air jaune. Genre. Vous y croyez ? En Angleterre, c'est NOUS les bourreaux de travail. Nous. Les FRANÇAIS. "Bonjour, on fait grève" les Français.)

Donc les enfants Anglais sont mal élevés.

Je blâme pas les parents (encore que s'ils laissaient pas leurs gamins devant la télé toute la sainte journée, ça les tuerait pas non plus). Je blâme le système.

Je suis pas Française pour du beurre non plus.



(Mais des fois, j'ai des gamins comme Matthew. Qui, quand je lui dis "Qu'est-ce que tu fais généralement le soir" me répond "Je mange la vionde ! Oui beaucoup la vionde ! Jamais légumes ! J'ai attrapé le renard !" et quand j'ai fini de rire il me fait un sourire et me dit "J'adore le Charlotte !" Et rien que pour ça j'ai la force de tenir une journée sans taper sur tous les autres.)

7 commentaires:

  1. Et t'as même pas le droit de leur donner des claques ? MON DIEU, mais dans quel pays t'es-tu exilée !!!
    Oh, le petit Matthew... So moving ! :) Ils ont quel âge ces gamins ?

    (Sinon, juste une parenthèse, où en es-tu dans la saga HP ? Tu aimes ?)

    RépondreSupprimer
  2. Et, au cas ou tu n'aurais pas remarqué, certains enfants sont tenus en laisse par les parents O.O Ca m'a trotrop choqué.

    RépondreSupprimer
  3. Eh ben, heureusement qu'il y a le petit Matthew :)

    RépondreSupprimer
  4. Je veux adopter Mathew.

    RépondreSupprimer
  5. Ohhh, le petit Matthew... C'est là que ça doit vraiment être agréable d'enseigner.

    RépondreSupprimer
  6. Oh, comme j'aimerais finir ma scolarité en Angleterre.

    RépondreSupprimer