mardi 10 août 2010

C'est pas ça qui va nous rendre Sherlock Holmes


Je ne comprends pas cet enthousiasme pour Professeur Layton.

J'ai essayé, mais ça fait que m'énerver. Peut-être parce que j'échoue pathétiquement.

- Quoi, mais si j'ai droit qu'à deux pesées, comment je peux savoir quel poids est le plus léger?

Et puis d'abord sur quelles balances au monde on a droit qu'à deux pesées? Il est débile ce Professeur, hein.

Et à chaque fois il faut trouver la réponse du premier coup, mais c'est nul ça! Dans la vraie vie je fais des battements de cils et des grands sourires, et les gens me laissent toujours une deuxième chance!

Sauf à mon boulot d'été où la caisse ne me dit pas toujours quelle somme il faut rendre. Du coup je joue à Professeur Layton pour développer mon sens des chiffres (lequel, avouons-le, est un peu en léthargie depuis que j'ai essayé d'apprendre la table de neuf en CM1 et qu'il m'a dit "Non, ça suffit, t'en sais déjà huit et je refuse d'aller plus loin.")

Et bon, maintenant que je m'y remets, je comprends à quel point les maths c'est important dans la vie. Par exemple, avant, aux soldes, j'emmenais une calculette. Mais ensuite, je me suis rendu compte que j'avais oublié quelle opération on doit faire pour enlever un pourcentage d'un nombre. Mais ça va, je le vis bien. Je fais les soldes chez H&M et c'est déjà tout calculé. (Ils ont dû avoir pitié des demeurées du bocal comme moi qui restent vingt minutes devant un T-Shirt en essayant d'enlever 30% à 15,90. D'ailleurs je vous écris ça maintenant, je sais toujours pas combien ça fait.)

Alors vous pouvez imaginer combien Professeur Layton et moi, on s'entend bien.

- "Résoudre ce problème?" Et quoi, j'en ai pas moi des problèmes peut-être?

Qu'est-ce qui lui fait croire que les siens sont plus importants juste parce qu'il y a des racines carrées dedans? Non mais.

Et puis les villageois, ils me font bien marrer aussi:

- Je vais vous aider dans votre quête, mais seulement si vous résolvez mon énigme d'abord.

Non mais vas-y, trouve-moi un bonhomme qui a déjà accepté de t'aider contre une résolution d'énigme. Eh le villageois, dis tout de suite que tu veux des sous, et on n'en parle plus.

Mais bon, sinon c'est fun, j'aurais jamais déplacé autant d'allumettes de ma vie entière. 

(C'est pas avec ça qu'on va apprendre à rendre la monnaie aux touristes, ma bonne dame.)

4 commentaires:

  1. sarounette la quequette11 août 2010 à 06:30

    Toute manière toi, des que t'arrives pas, c'est forcement nul. Alors que si moi j'arrive à finir ce jeu en allant chercher qu'une seule réponse sur internet (nan mais trois jours sur la même énigme c'était pas possible hein!) c'est que tu peux le faire aussi!

    RépondreSupprimer
  2. 30 pour 100: tu divises donc 30 par 100, ce qui te fait 0,3.
    Ensuite tu multiplies 15,90 par 0,3, ce qui fait 4,77, ce qui correspond à ta remise. On arrive donc à 15,90 moins 4,77 soit 11, 13 euros.
    C'est le seul truc que j'ai retenu de mes cours de math en L! Ca et le dessin pour les boîtes à moustaches.

    RépondreSupprimer
  3. Ah, j'adore Layton. Mais surtout pour les histoires en fait... Le premier, moui bof, le deuxième, j'ai adoré l'intrigue. (quoiqu'on sente venir la fin à trois kilomètres, je te l'accorde)
    Puis la musique de fin est géniale, j'ai refait la dernière "scène" rien que pour ça. Aaah. (bon après, les énigmes sont un peu casse-noix, je te l'accorde)

    RépondreSupprimer
  4. L'été où j'ai été caissière j'avais des sueurs froides quand je faisais pas la bonne manip sur la caisse et que je devais donc calculer de tête combien je devais rendre... l'angoisse totale ! je compatis donc :)

    RépondreSupprimer