mardi 18 janvier 2011

motivation, piège à cons


 Mes examens sont enfin terminés.

(J'ai poussé un soupir de soulagement tellement fort que ça a dû faire une mini-tornade en Bretagne.)

Du coup je suis passée avec joie à mes nouveaux cours du semestre et à mon occupation principale jusqu'à juin : chercher un stage.

(C'est pas juste pour le fun de travailler à temps plein pendant deux mois à faire des photocopies et à pas être payée du tout, c'est parce que c'est obligatoire. Sinon je serais retournée à ma boutique de souvenirs, les horaires sont pas top mais au moins on s'amuse bien et je gagne le SMIC.)

Du coup je cherche un peu partout ce que pourrait bien signifier "stage dans les relations internationales", et comme dans les institutions internationales, ils prennent uniquement les stagiaires pendant six mois, d'octobre à mars, et qu'il faut qu'ils soient en Master 2, qu'ils aient les cheveux châtains, qu'ils soient originaires de partout sauf d'Alsace, qu'ils fassent plus d'1m65, et qu'ils acceptent de pas être payés pendant le reste de leur vie, je me suis dit ouais bon bof.

(Sérieusement, les conditions d'admission, c'est un PDF de onze pages. ONZE PAGES !!)

Alors moi j'ai pris la notion de "relations internationales" assez large, et je cherche dans tout ce qui a quelque chose à voir avec l'étranger, de près ou de loin. Ça va des chantiers de coopération transfrontalière à des offres de marketing pour le marché espagnol. (Je ne parle pas un mot d'espagnol, et alors, je ne vois pas où est le problème.)

Donc là ça fait 5 jours que j'écris des lettres de motivation à la chaîne. 

Faut me comprendre, j'adore écrire. Mais les lettres de motivation, c'est...comment dire... c'est comme une émission de Julien Courbet. Voilà, c'est chiant, exactement. 

Non mais sérieux, c'est trop chiant d'écrire les lettres de motivation. Pas une seule virgule déplacée, chaque phrase qui doit faire pile la bonne taille, on doit parler de soi sans en dire trop (laisser le mystèèère) et on doit dire pourquoi on serait génial pour ce poste, mais il faut pas se vanter non plus. En fait c'est l'art de tourner autour du pot. 

Au lieu de juste dire : 

"Bonjour, votre stage m'intéresse, pas par les tâches qu'il propose, parce que bon mon projet d'avenir c'est pas de passer ma vie à faire votre café pourri, mais ça m'intéresse quand même parce que sans ça je peux pas valider mon Master. Faites pas semblant de regarder mes compétences, puisque même un singe avec des moufles pourrait faire ce boulot, et dites-moi tout de suite que vous allez le filer à la belle-fille de votre cousine, comme ça au moins je suis fixée, et je peux continuer à abreuver vos confrères de C.V. surqualifiés."

Mais non ! A la place il faut dire :

"C'est mon plus grand rêve depuis toujours de servir du café pour une compagnie d'import-export avec la Suisse. Ca ne se voit peut-être pas à mon C.V, parce que bon c'est vrai que j'ai jamais fait d'études de commerce. Mais mon enthousiasme saura sûrement pallier mon manque d'expérience. Parce que j'adore la Suisse hein, ah ça oui. Les coucous, le ski, les casinos, les Mercedes, les vaches violettes, tout ça, je le trouve absolument formidable et transcendant. Par ailleurs, je suis une grosse raciste depuis ma plus tendre enfance, ce qui vous permet de juger avec quelle facilité je m'intégrerai dans votre équipe helvétique. (Faut pas se leurrer.) Veuillez agréer plein de choses que vous ne lirez jamais, mais ça fait toujours bien d'avoir au moins trois lignes de courbettes."

Alors moi, au bout de la huitième page d'hypocrisie obséquieuse, je pète les plombs. 

C'est pour ça que, quand j'ai vu la proposition de stage pour Arte, je me suis dit que, petit un, je sais même pas pourquoi ils s'amusent à mettre une annonce en ligne parce que non seulement c'est pour Arte, la chaîne la plus géniale du monde, mais en plus ils te demandent de faire du vrai boulot, alors forcément que ça va être du piston. Petit deux, voilà une occasion en or pour faire une vraie lettre de motivation, vu que c'est la première fois qu'une offre de stage me motive vraiment.
Alors je leur ai envoyé ça :
Strasbourg, le 12 janvier 2011.

Madame, Monsieur,

J’ai été très intéressée en lisant votre offre de stage  à la direction des nouveaux médias sur le site letudiant.fr. Vous excuserez, je l’espère, cette lettre de motivation peu conventionnelle.

Je suis une grande admiratrice d’Arte, et ce depuis de nombreuses années. Je peux même affirmer que c’est grâce à votre chaîne que je ne désespère pas de la platitude du paysage audiovisuel français. (C’est également la seule raison pour laquelle je possède encore une télévision.)

Arte m’a aidé, tout au long de ma vie, à découvrir le monde, la culture. Lorsque vous avez retransmis « Elephant Man » de David Lynch, il y a plusieurs années déjà, j’ai pleuré devant un film pour la première fois de ma vie. (Bon, il y avait bien eu « Bambi » avant cela, mais vous comprenez la différence.) C’est également grâce à Arte et à son journal de 19 heures que je me suis découvert une passion pour les relations internationales. Enfin, c’est grâce à Arte que j’ai appris à aimer l’opéra, le théâtre, Billie Holiday, la danse, les films en VOST, la musique classique, les images d’archives des années 50, même les cours de mathématiques avancées à cinq heures du matin !

Non, ne reposez pas la lettre ! Je possède également les qualifications requises pour ce stage ! (sans quoi je me serais contentée d’adresser ce message d’amour au secrétariat de la chaîne.

Je suis actuellement en première année de Master en relations internationales à l’ITI-RI de Strasbourg (école de relations internationales, de traduction et d’interprétation), et je me destine à une carrière dans la communication internationale. Avant mon entrée en Master, j’ai suivi des études en langues et interculturalité, en particulier dans le domaine des aires linguistiques germaniques en Europe. Je possède donc de solides connaissances sur les relations transfrontalières entre l’Allemagne et la France.

Je parle couramment le français, l’anglais et l’allemand. Je parle également russe (niveau B1 du cadre Européen de référence) et polonais (niveau A2). J’ai vécu et travaillé une année en Angleterre, et, lors de mes études, j’ai effectué des séjours linguistiques en Allemagne, en Pologne, et en Russie.

Cependant, j’ai tenu à insister sur mes motivations pour ce stage, car, selon moi, ces dernières sont plus importantes que ce que vous pourrez lire sur mon C.V. Il vous suffit de savoir que, sans Arte, je n’aurais sans doute jamais pu m’ouvrir à la beauté du monde. Alors, travailler pour vous serait, non seulement un honneur, mais l’occasion de commencer à rembourser la dette énorme que je vous dois.

Merci de votre courage et de votre persévérance pour être parvenu(e) au bout de cette longue lettre. Je vais vous laisser tranquille maintenant.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations.




Voilà, et maintenant je n'ai pas totalement gâché ma journée, parce que j'ai écrit une lettre de motivation fun pour la première fois de ma vie.

PS : Oui, j'ai menti, je parle pas du tout couramment l'allemand (je baragouine l'allemand et je prie pour que ça passe). Mais bon, s'ils m'engagent pas, je pense pas que ce sera à cause de ça.

9 commentaires:

  1. Je suis aussi à la recherche d'un emploi/stage/n'importe-quoi-en-attendant-de-reprendre-mes-études-l'année-prochaine, et je ne peux que compatir!
    Bravo pour cette lettre, j'espère qu'elle aboutira à un entretien!

    RépondreSupprimer
  2. Tu l'as vraiment envoyée ? en tout cas à défaut d'autre chose tu auras au moins illuminé la journée de la secrétaire qui ouvre le courrier (et peut-être même que dans un accès d'amour elle l'affichera près de la machine à café :) )

    RépondreSupprimer
  3. Jte souhaite de le decrocher, ce stage! Mais sinon check l'IFRI, institut francais des relations internationales, ils ont des stages vraiment super.
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi je cherche un stage (à la connn), et j'ai l'air de rentrer pile poil dans les critères des institutions internationales (sauf pour pas être payée hein :p)... je devrais ptet tenter ma chance^^

    RépondreSupprimer
  5. Toi, t'es promise à un de ces destins... ;-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est tellement émouvant ! J'espère que ça va aboutir ! Qui sait, il vont peut-être directement t'offrir un poste de directrice des programmes...?

    En tous cas je compatis, là ça fait deux heures que j'essaye de me "motiver" à écrire une lettre de "motiv'" et que je bloque bêtement tellement ça m'énerve !

    RépondreSupprimer
  7. Je te félicite, peu de gens ont le courage de parler franchement dans leurs lettres de motivation et TU L'AS FAIT!
    Quand je cherchais un travail sur Toulouse, j'avais du poster au moins 5 C.V. à Disney Store juste pour travailler au milieu de peluches de Mickey et de musiques mièvres de Blanche Neige! J'ai peut être pas été prise, mais au moins je leur avais dit dans la lettre que Disney c'est toute ma vie et que je connais chaque personnage sur le bout des doigts et que si ils voulaient, je pouvais leur refaire des passages entiers!
    Je souhaite de tout coeur que tu sois prise à Arte parce que c'est Arte puis c'est toi!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Tu sais que justement, j'avais bloqué sur le "je parle couramment allemand"... Parce que bon, je pense que tu parles bien allemand, mais pour parler couramment faut être putain de super doué. (même après avoir passé quatre mois à Salzburg je suis toujours une quiche) (tu vas me dire, c'est pas pour ce que j'ai fait là-bas)

    Moi je la trouve super ta lettre de motivation. J'espère que tu recevras une réponse positive. Ou au moins une réponse. Mais si tu n'as rien, c'est qu'ils n'ont pas compris la sincérité d'un petit coeur pur élevé à grandes doses d'Arte.

    RépondreSupprimer
  9. Chachoo tu es trop forte!!! je viens de découvrir ton blog (il était temps, à croire que je vis dans une campagne reculée...) et je n'en suis pas déçue!! J'adore te lettre de motivation, tu nous diras si elle a porté ses fruits?? ^^ Bon et bien je vais donc faire partie de tes lecteurs dorénavant..(un article sur Ah My Goddess??:)

    RépondreSupprimer