mardi 8 février 2011

Un peu de méchanceté gratuite



Il faut que je démantèle un mythe.

Parce que bon, là, à lire mes charmantes banalités remplies à ras bord de dérision et de bonne humeur, on pourrait penser que je suis une sorte de bisounours d'un mètre cinquante-sept, qui aime tout le monde et fait des câlins à toute créature vivante qui a le malheur de croiser son chemin.

C'est faux.

Je suis méchante.

Pas méchante méchante, non plus. C'est pas méchant du genre "j''arrache les têtes des poussins pour boire leur sang à la pleine lune, et je fais des croche-pieds aux aveugles sur les voies de bus". Je suis quand même civilisée. Je laisse ma place aux vieilles dames dans le tram, je m'arrête aux passages piétons pour laisser passer les gens, je mets une lumière sur mon vélo (bon ça c'est surtout une question d'instinct de survie).

Et puis, bon, c'est vrai que j'adore faire des câlins. Aux humains, mais aussi aux animaux, aux peluches, à mon oreiller quand je m'endors, souvent aux arbres aussi.

Bon, en fait, la plupart du temps, je suis une sorte de bisounours d'un mètre cinquante-sept.

C'est juste que de déborder de gentillesse tout le temps, c'est super crevant à maintenir. Alors des fois, je ventile avec des tonnes de méchancetés, mais je les dis que dans ma tête (ou à Sarah).

Sauf que là, j'ai été gentille pendant tellement que je ne tiens plus, alors je vais faire une chose que je ne fais d'habitude jamais : je vais ventiler ma méchanceté ici. (Jusqu'ici, j'ai pratiqué l'auto-censure avec un acharnement qui frise le stakhanovisme.)

La raison, c'est que plus je m'ouvre au monde et je me sociabilise, plus je rencontre des gens que j'ai envie de taper. Alors j'ai décidé de faire un article préventif pour vous expliquer la conduite à ne pas adopter près de moi. Comme ça, si jamais un jour on se rencontre, vous serez prévenus.

Première chose : si j'étais reine de la langue française (soit dit en passant, ça serait trop cool comme métier) j'interdirais aux gens de finir leurs phrases en "an" une fois qu'ils ont terminé le lycée. Parce que tu vois-an, quand tu parles comme ça-an, même si tu dis des choses intelligentes-an, ça te donne l'air d'une pouf. (C'est fou, j'ai fait ça pendant deux lignes, et j'ai déjà envie d'ouvrir un blog mode!.)

Je supporte pas non plus les gens qui parlent anglais à des gens français. Je sais pas s'il y a un signe plus ostentatoire de "j'me la pète" que de parler anglais quand tout le monde autour de toi est français.

- Nan mais le French quoi, c'était so 2009, j'veux dire-an, get over it.

(Notez les expressions idiomatiques pour faire genre je m'intègre trop bien dans le monde anglophone, seriously, I'm not deconning.)

T'imagines si moi je faisais ça avec mes amis? Mais ils me jetteraient des cailloux! Ils me jetteraient des cailloux jusqu'à ce que je m'arrête, en criant "Mais ta gueule! retourne à Kettering si t'es pas contente"! (C'est des vrais amis.)

Et d'ailleurs, je trouve cet usage disproportionné et abusif de l'anglais un tantinet discriminatoire pour les autres langues. Va essayer de te la péter en parlant allemand, pour voir. 

-Ja aber ich meine-an, weiB du, Französisch ist so zwei tausend und neun, hallucinant quoi, le truc de ouf, Schnipp schnapp schnappi das kleine Krokodil, abusierenden quoi.

(Quoique, ça aurait peut-être pu passer quand Tokio Hotel était à la mode.)

Je déteste aussi les expressions comme "c'est frais" (Je ne supporte pas qu'on se réfère à un truc comme "frais" quand on parle d'autre chose que de haricots surgelés.), ou encore "j'ai envie de dire".

- Salut, ça va?
- Écoute, j'ai envie de te dire : bien.

Ben si t'as envie de le dire, dis-le, me préviens pas avant ! Et puis c'est pas comme si ta réponse était d'une profondeur si intense qu'il faudrait m'habituer à l'idée en l'annonçant au préalable.

Eh, t'as vu? J'ai fait une phrase entière et j'ai pas mis un seul mot d'anglais dedans! C'est dingue hein?

- That's so weird, you know, I'm so fluent in English I can't even speak French anymore. Mais bon-an, that's all right tu vois, j'ai envie de te dire : that's life, shit happens, man, you know, yeah, trop frais quoi-an.

Un jour je t'enfermerai dans un frigo, et là, CE SERA FRAIS !

J'aime pas non plus les ados qui hurlent les exploits de leur vie sexuelle dans le tram. (Genre ouuuh j'ai fait l'amour et ça a duré au moins deux chansons de Rihanna, la folie!)

J'aime pas les gens qui laissent le son sur les touches de leur portable et après quand ils écrivent un SMS ça fait quarante "bup" à la minute.

J'aime pas les étudiants riches dans le train du dimanche soir :

- Et là ma mère elle me sort : "Ouais euh t'sais quoi si jamais tu veux mettre des trucs sur ton CV, cet été, tu peux bosser au Conseil de l'Europe, j'ai un pote là-bas." Alors là je lui ai dit "Nan mais maman quoi, attends j'me casse le cul en colle de philo toute l'année c'est bon quoi, moi l'été je me RE-POSE." Non mais j'hallucine quoi. C'est bon, j'ai déjà un stage sur mon CV, j'ai pas besoin d'un deuxième.
- Elle avait pas déjà essayé de t'envoyer en stage en Angleterre aussi?
- Mais ouais mais grave, déjà l'an dernier là! "Allez va à Londres gna gna gna ça sera que huit semaines, tu logeras dans la résidence secondaire de tonton à Hyde Park et la bonne te fera à manger". Attends huit semaines en Angleterre, mais je meurs moi! Et puis j'sais parler anglais quand même. A ma dernière colle j'ai eu 11 alors hein.

(Moi je tuerais quelqu'un pour un stage au Conseil de l'Europe. Ou du moins je le pousserais dans les escaliers et j'attendrais de voir.)

J'aime pas les filles qui polluent ma page d'accueil Facebook avec des noms de boissons. Primo, TOUT LE MONDE A COMPRIS que Redbull ça veut dire "en couple". Secundo, je vois pas en quoi ça aidera le dépistage du cancer du sein (surtout qu'il paraît que le Red Bull est cancérigène, ironie cinglante). Tertio (oui j'ai fait option latin en cinquième, plus nerd que moi tu meurs. Rosa rosa rosam rosae rosae rosa.) : accepter un message disant "Nous les filles on va faire en sorte que les garçons se cassent la tête avec nos codes super secrets, tihihi" c'est un peu être au CE1 de l'âge social. (Et en passant, chapeau pour les codes secrets, je sais pas qui les a réalisés, mais elle peut entrer aux RG quand elle veut.)

Et enfin : je supporte pas les gens qui disent "LOL" dans la vraie vie. Genre avec leur bouche et tout. Si t'es dans la vraie vie t'as qu'à rigoler, merde. C'est ça que ça veut dire! (A quand les "Emdéère"?)

Fiou, voilà je me sens mieux. 

Je pense que je vais pouvoir tenir au moins un an ou deux après avoir déversé tout ce fiel. 

Sauf si on me lance sur le biopic sur Justin Bieber.


PS : Lecteur, lectrice, apporte ta contribution : je souhaite amener au firmament une nouvelle langue de la coolitude qu'on pourra mélanger sans vergogne et sans respect de la grammaire avec notre bon vieux français. Des suggestions? (N'oubliez pas, il faut que ce soit hype. Personnellement, je songe au grec ancien.)

14 commentaires:

  1. Je suis pour la réhabilitation du mot sympathique EN ENTIER. J'en ai marre du "sympa" à tout va, si il est long c'est qu'il est bien! Sinon on n'utilise pas le mot "sympathique" si c'est pour en dire seulement la moitié.
    Voila, c'est ma mini contribution ( et aussi je veux étrangler les gens qui disent "ils croivent", j'ai les oreilles qui saignent et il faut que cela cesse, mes t shirts sont tous tachés)

    RépondreSupprimer
  2. Ou alors pour les écrits de la phonétique (pour l'oral ça devient compliqué les gens ne comprendront pas la classe de parler en phonétique)

    RépondreSupprimer
  3. Ca m'énerve les clients qui lèche leur doigt pour séparer les billets! J'veux pas de leur vieille maladie à ces crados et je détèste les filles qui portent des robes avec des leggins ^^ mais ça tu le savais :)

    RépondreSupprimer
  4. Je vote pour l'ALSACIENNN wuéééééé ! fertami, trop la classe gell !

    RépondreSupprimer
  5. Ou le latin, c'est bien le latin. (En tout cas, les profs arrivent toujours à caser plein d'expressions en latin, même de celles qui font trois lignes, et finissent toujours par dire "oui oui, on le dit en français !")

    L'italien, c'est joli aussi sinon (je reviendrai quand je saurai un peu mieux le parler parce que je t'avoue qu'avec le mois de blocus, j'arrivais même plus à dire mon âge après. Frustrant >.< (et qu'est-ce que t'as l'air con !))

    RépondreSupprimer
  6. "Emdéhère" se dit déjà, je peux témoigner, j'ai des amis comme ça --"
    Parlez l'italien, c'est cool, classe, et pas trop éloigné du français. Et puis franchement, c'est magnifique de dire : "bon les amici, sto per aller aux toilettes !" non ?

    RépondreSupprimer
  7. Priviet Pani, merci pour ça, la journée a été difficile en-dessous des -20°, et à l'obchejitie tout le monde fait un scandale parce que j'ai pas de tapatchkis ! J'ai envie de leur crier que чёрт alors, je peux me promener en носки si j'en ai envie !

    давай parlons по-русски !

    RépondreSupprimer
  8. T'as raison Ni, le russe ça déchire tout ^^

    RépondreSupprimer
  9. Moi ce que je supporte pas, c'est les "cas où".
    "- On sort demain soir ?
    - Ouais cas où hein"
    O.o
    Non mais franchement, il faut revenir dans le monde réel, ça veut RIEN dire ! Ou alors les gens qui ponctuent leurs phrases environ douze fois par seconde par "comme ça". Style ma soeur.
    "Eh ce matin comme ça j'arrive au collège comme ça et là je vois comme ça... Han, cas où tu devineras jamais qui comme ça !"
    Arrrghhh. Franchement, y'a des moments où je dois vraiment me retenir très fort d'arracher des têtes avec mes dents.
    (Mais j'en ai plein hein, je garde quelques expressions en réserve =P)

    RépondreSupprimer
  10. Et ceux qui disent "Si j'aurais ... je ferais" c'est insupportable !
    Et les nordistes qui disent "jte dis quoi" tu peux pas me dire ce qu'il en est plutôt ?
    Et ceux qui disent vingte, mais c'est moche !

    RépondreSupprimer
  11. en Alsace, on dit vingte ^^ Charlotte elle même dit vingte. (bon on l'écrit pas comme ça hein ^^)

    RépondreSupprimer
  12. Ben maintenant tu sais que c'est moche ! (Avec l'alsacien j'imagine un peu moins que l'accent chti, mais bon ça rattrape pas tout...^^)

    RépondreSupprimer
  13. Désolé mais l'Allemand c'est très classe, voilà. Tout à fait.

    Et faut effectivement qu'on se revoit si ma catharsis ne suffit plus ^^

    RépondreSupprimer
  14. Aah mais charlotte moi j'utilise l'allemand de la hype au quotidien!! et si j’attrape un stage chez parigots de la mode, tu vas voir que deux mois après, dans le Elle et dans Vogue le deutsch sera partout!!! sisi je dit "ich muss pipi" et "muttiiiii"
    Bref sinon pourquoi pas le breton? (ok ya nolwenn qui a piqué l'idée)

    RépondreSupprimer