samedi 24 septembre 2011

Hoplà geis

Dans ma nouvelle promo, on est 13. Douze filles et un mec, et une seule Alsacienne dans le tas (à part moi).

(Par contre on se fait écraser par une majorité d'Allemandes, elles sont toutes parfaitement trilingues, et elles me mettent la misère jour et nuit, et même pendant les interclasses.) (C'est pas grave, je sais parler un peu russe.)

C'est seulement à partir de maintenant que je commence à réaliser qu'être Alsacien, ça te met un peu à part dans la société.

Par exemple, quand je parle avec des Françaises normales, elles me comprennent pas toujours.

- J'ai toujours du mal avec les crénaux.
- Ouais moi aussi, en fin de compte je me gare krumm, mais tant que t'es dans les lignes, c'est pas trop grave.
- Krumm? C'est la marque de ta voiture?

Moi je comprends pas qu'elles savent pas ce genre de mots. Parce que ça fait tellement partie de mon quotidien que je les dis sans réfléchir. Du coup, quand elles font "hein?", je répète juste les trucs plus fort.

- Tu me files un schlouck de ton Coca?
- Pardon?
- TU ME FILES UN SCHLOUCK DE TON COCA?

Et ensuite elles me regardent avec des grands yeux de lapin pris dans les phares d'une voiture, avec un air de "Mais qu'est-ce que je t'ai fait" sur la figure, et j'ai cette nette impression que je n'arriverai jamais à me faire des amis "de l'intérieur".

Déjà que c'était assez dur de me faire accepter par la société Bas-Rhinoise pendant les cinq dernières années:

- Bonjour, je voudrais une baguette et un Mannala aux pépites, s'il vous plaît.
- Un quoi?
- Un Mannala aux pépites.
- Un quoi?
- Ben, le Mannala. Le petit bonhomme en brioche de la Saint Nicolas. Juste devant vous. Celui que je pointe du doigt depuis tout à l'heure.
- AH ! Mais vous voulez dire un MANNELE!

Genre t'avais pas compris, connasse. Si je te dis "Je vais te pata la gueule", tu comprends mieux, ou toujours pas?

 Le pire, c'est que j'ai mis 20 ans à réaliser que les Mannala ont encore d'autre noms! (Un jour j'ai rencontré un Franc-Comtois, c'est pour ça. Un Jean-bonhomme! JEAN-BONHOMME quoi.) Ou même que, pire, les Mannala n'existent pas dans toute la France!

Ça, j'avoue, ça m'a fait un choc.

- Mais mais mais... Vous mangez quoi à la Saint Nicolas?
- J'sais pas, moi. C'est quand, la Saint Nicolas? C'est genre comme la Chandeleur?

Non, Madame de l'intérieur, c'est pas comme la Chandeleur! C'est genre le meilleur moment de ton enfance avec Noël! C'est le jour où tu reçois des clémentines et du pain d'épices, où tu manges des Mannala et tu peux leur tremper la tête dans ton chocolat chaud jusqu'à ce qu'elle se détache, et ensuite si t'as de la chance, le Saint Nicolas passe dans ton école, il te met sur l'âne parce que t'as été sage, et, cerise sur le gâteau, il met Ludovic dans le sac du père Fouettard et il le fait pleurer! (combo breaker!)

Ça me rend super triste de penser à tous les Français qui ne connaîtront jamais la joie de manger des Mannala, ou d'aller se promener au marché de Noël en buvant un vin blanc chaud (oui, BLANC) et en mangeant des Bredala. (Les Bredala, c'est des Bredele. Je le dis pour les Bas-Rhinois qui seraient éventuellement restés bloqués).

Et ça me fait un peu bizarre de me dire que je vais partir vivre en Nouvelle-Zélande d'ici un an, et que je vais me retrouver au milieu de gens qui fêtent même pas Noël sous la neige, alors tu t'imagines un peu manger des Schoko-Lebkuchen par trente degrés à l'ombre, merci bien.

Mais je m'en fous. Je fêterai la Saint-Nicolas quand même.

On fera griller le pain d'épice au barbecue, rien à foutre.

5 commentaires:

  1. L'autre Alsacienne, c'est Sylvia ? C'est ma meilleure copinette !! Elle est TOP :) (le monde est petit!) (enfin Strasbourg est petit quoi)

    .....

    Attends..... WHAT ? Nouvelle Zémlande ??? QUOIII !!!! Mais racoooonte !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Les Lebkuchen!! <3 Mais t'en aura même pas en Néo-Z... Promis, je t'en enverrai par la poste ;)

    RépondreSupprimer
  3. Eh ben dis donc ! :) Je crois avoir deviné que les Mannala dont tu parles, on les appelle cougnous (de par notre lointaine contrée qu'est la Belgique), par contre, les Bredala, j'ai aucune idée de ce que c'est (comme quoi, il n'y a pas qu'avec les gens de l'intérieur que tu as des problèmes de communication^^)
    Si tu veux tout savoir, j'ai cru à St-Nicolas jusqu'à mes six ans (jusqu'à ce qu'une fille crie "Saint-Nicolas il existe paaaas ! Youhouuu, vous avez entenduuuu ?"), par contre, y a jamais eu de Père Noël, juste Noël tout court :) (on s'offre juste des cadeaux, pas de gros bonhomme rouge là-dessous).

    PS : Shoko-Lebkuchen non plus, je ne connais pas^^

    RépondreSupprimer
  4. Là ma Chacho tu touches un point sensible...je suis à peut près dans la même situation ^^ entre haut-rhinoises, on se comprend... (bon les filles ont compris que "gesundheit" c'est "à tes souhaits" au bout d'un an, c'est pas mal déjà)
    Bon je n'aurais pas l'immense problème de partir en Nouvelle Zélande..(grrr, m'en fout je mangerai plein de Schoko Leb. en faisant niark niark elle en a paaaas!!)

    ^^ Hopla, solu binander!

    RépondreSupprimer
  5. Rooh ça va avec les Bas-Rhinois hein, je croyais qu'il y avait eu Sécession Alsacienne ? (trop pas).
    En tout cas je suis d'accord, j'ai moi-même découvert un truc gravement horrifiant ce week-end : (accrochez-vous) les Schokolebkuchen existent pas à Paris !!! Pourtant c'est qu'à 500 km, comment est-ce possible ? En tout cas après une nouvelle pareille je sais pas si je vais pouvoir rester vivre ici U.u

    RépondreSupprimer