vendredi 20 juillet 2012

Le coup de gueule de la semaine !




Fais pas gaffe au titre et à l'image (j'ai volontairement choisi le truc le plus moche au monde), aujourd'hui, je fais dans l'expérimentation sociale.

Depuis que je suis inscrite sur Hellocoton, je visite régulièrement le "Top Humeurs" quotidien. Et j'ai pu constater (en faisant mes petites statistiques perso) que certains types d'articles reviennent très régulièrement dans la ligne de mire : les articles "coup de gueule".

Pourquoi? C'est simple. Les articles "coup de gueule" (Ai-je dit en passant que je ne supportais pas cette expression? Ça me fait physiquement mal de l'écrire autant. Heureusement que c'est pour les besoins de la science.) c'est le buzz assuré.

(Enfin, le mini-buzz, on est sur Hellocoton, quoi.)

L'article "coup de gueule" n'a pas besoin d'être construit, ni même d'être relu, ni même d'être écrit par des gens qui savent parler français, à en juger par le nombre de personnes dans le Top qui confondent le futur et le conditionnel ("Je vous répondrais quand j'aurais appris le français"), l'infinitif et le participe passé ("J'ai publier cet article sans me relire") et ne savent pas accorder les pluriels ("Je vous aiment beaucoup, chères lectrices analphabètes").

Et c'est un buzz assuré, parce que les articles "coup de gueule" ne se présentent que sous deux formes, et que, dans tous les cas, les gens réagissent vite et fort.

Premier cas de figure : un "coup de gueule" complètement générique : 

- Moi, ce qui m'énervent encore plus que les Bescherelle, c'est les gens qui coupent les files d'attente!

Ou encore :

- Je ne supporte pas qu'on parle dans mon dos! Marre des focus! 

(Focus? Comme sur les appareils photo, ou comme la voiture?)  

Et autres :

- Les gens malpolis, ça m'énerve! Être malpoli, ça se fait pas!

(Eh, bonjour, monsieur de la Palice! Que vous êtes joli, que vous me semblez lisse!). 

Réaction au coup de gueule : torrent de sympathie.

 - Ouais, je te comprends, moi aussi je déteste l'hypocrisie! C'est comme la famine, la guerre et le racisme, ça devrait pas exister!

Et autres découvertes formidables :

- Alors là, tu peux pas savoir comme ça m'a fait du bien de lire ton article! Moi qui pensais être la seule personne au monde à détester les gens qui crachent par terre!

(Oui, c'est vrai, l'humanité entière raffole des mollards bien glaireux des autres, c'est connu.)

Conclusion : Succès. L'article marche bien, tout le monde s'y reconnaît, on salue la témérité et le courage de la blogueuse qui ne prend pas de gants, et qui ose dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. ("Ça me fait enrager ces petits vieux qui font les courses le samedi après-midi alors qu'ils sont retraités et qu'ils pourraient y aller n'importe quel jour de la semaine ! Alors je sais que ça va en choquer certaines, mais il fallait que quelqu'un le dise!")  

Second cas de figure : le "coup de gueule" polémique. La blogueuse prend parti pour un truc VRAIMENT controversé (autre que "la pluie en été, c'est trop nul!"). Mais plutôt que de mettre en "Top" une personne qui avance de vrais arguments pour expliquer ses idées à contre-courant, on va plutôt décider de donner la parole à celle qui a les arguments que même son propre camp va réfuter (alias : "Ta gueule, putain, tu nous fais passer pour des cons"). Et, si possible, il faut qu'elle ait les idées très très arrêtées, et/ou qu'elle ait moins de 16 ans (crédibilité zéro). 

On se retrouve donc avec des articles totalement dénués d'argumentaire : 

- Moi j'ai choisi de pas donner mes organes parce que... je sais pas, j'ai juste envie de les garder et puis voilà. Et puis d'abord les donneurs je trouve que c'est des égoïstes, parce que... je sais pas, j'avais juste envie de dire ça. 

Ou encore :

- Je suis sûre que le chômage pourrait être résolu facilement si les gens y mettaient un peu de volonté! Ramassis de feignasses! Levez vos culs d'assistés et vous verrez que c'est facile de trouver du boulot! Moi, je suis femme au foyer depuis 15 ans, mais je pense que j'ai mon mot à dire sur le travail dans le contexte économique actuel! Après tout je regarde les infos, c'est comme si j'y étais.

Voire même :

- Vraiment, ces blogueuses modes, c'est trop des pouffes! Leurs blogs, c'est que des fringues, quoi! Achetez-vous un cerveau et écrivez sur des vrais sujets intelligents. Vous êtes vraiment trop superficielles! Bon, je vous laisse, je vais écrire un VRAI article. Sur le dernier truc que j'ai lu dans Closer.

Réaction au coup de gueule : Allumez torches, brandissez fourches, c'est le signal pour la curée. Tout le monde se jette sur la blogueuse et la met en morceaux sans pitié. (Et sans penser qu'elle a peut-être juste écrit son article sur un coup de tête, sans s'imaginer qu'il serait balancé aux chiens du jour au lendemain.)

Conclusion : Succès. L'impudente est renvoyée dans ses pénates sans ménagement, la blogosphère se congratule à tour de bras et s'étonne "qu'au vingt-et-unième siècle il y ait encore des gens qui pensent comme ça" (et les gens qui tentent de prendre tant bien que mal la défense de la fautive se retrouvent éclaboussés de sa honte). Mini-buzz réussi. Et puis on oublie et on attend le lendemain.

En résumé : arrêtez de mettre les articles coup de gueule dans le Top quotidien. C'est pourri, ça sert à rien, et ça engendre des réactions inutiles ou disproportionnées, bref : il faut que ça cesse.

Donc j'ai décidé de faire un article coup de gueule sur les gens qui mettent en "Top Humeurs" les gens qui font des articles coup de gueule. 

Comme ça ce sera le dilemme au QG de Hellocoton.

(Et avec un peu de chance, on basculera dans une boucle infinie et on créera un trou noir qui engloutira tous les coups de gueule du monde, comme ça je n'aurai plus jamais à utiliser cette expression trop moche).

5 commentaires:

  1. Mon article sur le don d'organe n'était pas un article coup de gueule... juste un article sur mon avis personnel... mais comme cet article a déjà fait une loooooooongue polémique eh bien je comprend qu'il n'est pas été oublié et qu'on n'y fasse encore référence... Cela dit certaines choses de ton article sont assez vraies.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, ça te permettra de bosser ton allemand au passage ^^ :

    http://www.youtube.com/watch?v=odklgHCzFvk

    RépondreSupprimer
  3. Perso j'aurais choisi "coup de gueule du siècle" pour vraiment être sûre d'assurer la Une... ou "coup de gueule intergalactique" ?

    Belle analyse en tout cas.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, outre les flatteries habituelles que tu mérites et dont j'ai déjà tant fait le tour qu'un énième panégyrique serait indigeste, j'ai eu un sentiment de totale empathie sur le " ça me fait physiquement mal de l'écrire autant". Pour t'expliciter un peu plus ma détresse je te dirais simplement que quand tu taffes avec des pré ados, tu te dois de chanter du sexion d'assaut, ne serait-ce que pour créer une brèche de communication... Voilà, je penses que tu auras saisi, je vais retourner me passer la langue au papier de verre et puis joie sur ton chemin, gamins oubliés sous les escaliers, toussa toussa :-)

    RépondreSupprimer