mardi 9 février 2010

Acte premier

 (Mon mec idéal c'est ça. Un mec qui a une épée.)

Ça commence avec un anneau.

(En réalité non, ça commence avec la création du monde, les Ainur, les Valar et les Maiar, mais si on va dans ce sens on n'y arrivera jamais).

Ça commence donc par un anneau, créé par un mec super méchant (déjà il a un nom de méchant : Sauron. Ouuuuh.) Sauron était le successeur de Morgoth (comme dans l'expression "Un Balrog de Morgoth"), un mec encore plus méchant. Morgoth c'était en quelque sorte le Judas de la Terre du Milieu, ou le Dark Vador ou le Voldemort, si tu préfères des comparaisons plus contemporaines. Il était littéralement passé du côté obscur et il avait passé sa vie caché dans des caves à comploter la fin du monde en fabriquant plein de créatures hideuses (notamment des Orques, des araignées géantes, et des Balrogs, donc.)

Sauron lui aussi était pas mal méchant, mais il n'avais pas les pouvoirs de Morgoth (parce que Morgoth c'était un Valar et Sauron seulement un Maia, c'te honte). Du coup au lieu de créer des créatures monstrueuses, il a créé des anneaux (tapette).

Le plan c'était de se faire passer pour un gentil (ce qui était assez difficile vu sa garde-robe de méchant, pleine de choses noires et de trucs à pointes), de mettre plein de pouvoir dans les anneaux, et de les donner aux peuples de la Terre du Milieu, comme ça, par pure bonté d'âme. (Un peu comme les présidents qui s'enfuient du Togo et qui t'envoient des e-mails pour te demander de cacher leurs millions de sous, et en échange ils te donnent la moitié, comme ça, par pure bonté d'âme.) 

Le pire c'est que le plan de Sauron marche (les habitants de la Terre du Milieu avaient pas appris à se méfier, ils avaient pas de boîte e-mail). Et comme ça, tous les peuples principaux reçoivent des anneaux de pouvoir : les Elfes en reçoivent trois, les Nains en reçoivent sept, et les Hommes en reçoivent neuf.

Le plan secret de Sauron, c'est qu'il avait forgé en cachette, de ses petites mimines, un Anneau Unique pour contrôler tous les autres. Seulement c'est là qu'il se fait un peu baiser, parce que son plan ne marche qu'à moitié : les Elfes, qui sont un peu malins quand même, utilisent le pouvoir des anneaux contre lui pour créer des champs de force qu'il ne peut pas briser (aha t'avais pas vu ça venir sale petit gothique). Les Nains, eux, il leur arrive rien d'extraordinaire sinon qu'ils deviennent plus cupides que d'habitude (moi je sens l'excuse facile). Par contre, bon, les hommes ils se font rouler comme des bleus et ils deviennent des spectres au service de Sauron (ah ben bravo).

Seulement un jour Sauron se fait couper un doigt par un pécore qui passait par là, et paf l'Anneau est plus à lui. Puis Sauron meurt d'un doigt tranché (lopette) mais en fait il ne meurt pas vraiment vu que l'Anneau contient une partie de son âme, alors il erre juste sous la forme d'un gros œil, en attendant de récupérer l'Anneau et de retrouver un corps (J.K.Rowling sale copieuse).

Pendant ce temps l'Anneau fait un bout de chemin, avant d'arriver entre les mains d'un Hobbit.

Attention ? Vous êtes prêts ? C'est là que ça devient chiant.

Ensuite, pendant environ cent pages, on est au pays des Hobbits et il y a une fête pour l'anniversaire de Bilbo. On apprend que les Hobbits ont des noms marrants, et que les Sacquet de Besace sont méchants parce qu'ils veulent récupérer la maison de Bilbo, même que la vieille rombière des Sacquet de Besace, elle repart avec un parapluie, il était même pas pour elle !

(Là je t"ai résumé la péripétie la plus palpitante).

Bilbo disparaît lors de sa fête d'anniversaire pour partir vivre chez les Elfes (on croit que c'est une métaphore pour dire qu'il va mourir, mais en fait non). Il laisse l'Anneau à Frodon, et pendant trente ans il se passe rien, à part que Gandalf le magicien galope un peu partout en Terre du Milieu, parce que ce que nous on a compris dans le prologue, lui il le sait toujours pas.

Puis un beau jour Gandalf débarque chez Frodon et lui annonce qu'il doit partir à l'aventure (décidément c'est une manie), et puis comme Sam la jardinier écoutait aux fenêtres, on l'embarque aussi, pas de témoins : pas de palais, pas de palais...pas de palais. (Si tu comprends cette blague, bravo, toi aussi tu es fan d'Alain Chabat).

Les deux Hobbits prennent la route, et tombent accidentellement sur deux éléments comiques qui se joignent à eux. Ils se perdent vaguement dans la forêt et son attaqués par des spectres sur des chevaux noirs qui essayent vaguement de tuer Frodon mais n'y arrivent pas car ils ne savent pas nager (lopettes).

Ensuite les Hobbits se font manger par un saule et se font sauver par un petit gros qui parle aux arbres et qui est apparemment l'être le plus vieux et le plus sage de toute la Terre du Milieu (et en plus sa femme est une petite jeune super canon, alors il doit être riche aussi). Le petit vieux, Tom Bombadil, leur donne des poneys et à manger, parce qu'il est rudement sympa et qu'il a pas souvent de la visite, mais les Hobbits pas très doués se perdent dans le brouillard et se font attaquer par les spectres qui vivent sous la montagne et qui tuent des gens de temps en temps. Heureusement, Tom vient les sauver grâce à ses dons télépathiques, et ensuite les Hobbits et Tom pillent les richesses de dessous la montagne (y'a plus de respect).

Puis les Hobbits arrivent dans un village où ils sont censés retrouver Gandalf, mais comme Gandalf est légèrement en train de faire une bagarre de pouces avec Saroumane, ils rencontrent Aragorn à la place. (Faut dire que Frodon, pour le leader d'une quête secrète qui décidera du destin du monde, bonjour la discrétion : "Eh regardez tout le monde, je vais sauter par-dessus la table et disparaître !" Pompon sur la Garonne hein.)

Aragorn repart donc avec les Hobbits, ils marchent, ils marchent, tranquillou bilou, et paf ! des Nazgûls ! Frodon se fait embrocher comme une vulgaire merguez et commence à mourir, mais heureusement il est emmené par cheval-express à Rivendell (où les Nazgûls ne peuvent pas entrer parce qu'ils ne savent toujours pas nager - lopettes) et il est soigné. 

(Selon les version c'est Arwen ou Glorfindel qui conduit le cheval, mais honnêtement qu'est-ce qu'on s'en fout. C'est un peu comme si aux infos on t'annonce "Le président Barack Obama est arrivé ce matin en Haïti" et que des tonnes de gens pas contents demandent "Oui mais qui l'a conduit là-bas ?")

Rivendell c'est un endroit protégé par la magie d'Elrond (aussi appelé Agent Smith, aussi appelé Priscilla folle du désert, mais il aime pas trop parce que ça casse sa crédibilité.) Elrond il se la pète genre ma forteresse est infranchissable, mais en fait il arrive à protéger sa maison que parce qu'il a l'anneau de pouvoir de Sauron alors moi à sa place je ferais profil bas. (Mais les Elfes ont quand même une sacrée tendance à péter plus haut que leur cul, tu verras dans quelques lignes quand on rencontrera Galadriel.)

A Rivendell, Frodon retrouve Bilbo, qui n'est pas mort mais pas loin, et il est content. Après y'a plein de gens qui chantent des chansons, et puis un très long conseil avec plein de gens qu'on reverra plus jamais. En gros chacun essaye de se refiler la corvée d'aller jeter l'Anneau dans la Montagne du Destin (qui n'est quand même pas la porte à côté, et puis c'est un peu la Blitzkrieg en Terre du Milieu en ce moment alors bonjour la mission commando). Finalement ils décident qu'ils seront neuf, pour contrer les neuf Nazgûls. (Perso j'aurais peut-être choisi Gandalf et huit gros bourrins au lieu de Gandalf, trois gros bourrins, quatre courts sur pattes qui pensent qu'à bouffer, et un Elfe. Nan mais un Elfe quoi. Il va faire quoi, il va vous réciter un poème pendant que vous poutrez du Balrog ?)

La Communauté se met en route, il se passe pas grand-chose à part une attaque nocturne par les loups géants que Gandalf envoie coucouche-panier en un rien de temps ("Heureusement qu'on a Gandalf" se disent les autres, et Tolkien rigole dans sa barbe en pensant "Ah ouais mais plus pour longtemps les mecs".)

Après ils essayent de monter une montagne mais elle veut pas (c'est une montagne respectable, pas le genre de montagne qui se laisse faire dès le premier soir) alors ils font demi-tour, de toute façon c'était ça où ils tuaient Legolas :

- Je sais marcher sur la neige et pas vous-euh !

Du coup ils passent par des toutes grandes cavernes sous la montagne (au début ils veulent pas mais y'a un gros poulpe qui les oblige, peut-être qu'il bosse à la commission). Ils marchent ils marchent, et paf une tombe ! (Ça veut dire que tous les nains de dessous la montagne sont mort). Ensuite ils fritent des gobelins et un troll bien vénère, et puis paf un Balrog! (Un Balrog c'est un genre de démon du feu. Ça présuppose qu'il est pas très gentil. En général les trucs qui brûlent sont rarement gentils. Regarde les méduses : sales putes.)

Le Balrog poursuit la Communauté, puis y'a une scène de fou avec un affrontement entre la flamme des gentils (la flamme d'Anor) et la flamme des méchants (la flamme Doudoune, on sait pas pourquoi, peut-être qu'elle tient particulièrement chaud). Et Gandalf on dirait qu'il gagne parce qu'il fait sa passe magique du douanier suisse ("Vous ne passerez pas ! Ouvrez le coffre qu'on vérifie si vous exportez pas illégalement des coucous et du chocolat !") mais en fait le Balrog a un fouet (ouh petit coquin) et il attrape Gandalf et Gandalf tombe. 

(Et là tout le monde croit qu'il est mort mais en fait naaaaaan.)

Le reste de la Communauté marche encore un peu (en fait cinq jours mais bon c'est un gros bouquin, alors je résume) et paf des Elfes ! Les Elfes en ces temps sombres, ils se comportent pas comme aux temps jadis, ils se comportent plutôt comme des terroristes kabyles : ils attachent les membres de la Communauté, ils leur bandent les yeux, et ils demandent une rançon au Gondor ils les amènent en audience devant Galadriel.

Galadriel c'est une meuf, ça fait des millénaires qu'elle est belle et intelligente, alors elle a fini par le croire, par contre maintenant elle se la pète grave. "Oh là là je parle dans vos têtes, ça vous en bouche un coin hein?" "Ouh je verse de l'eau dans une bassine et ça fait un miroir, comme je suis intelligente" (genre l'homme de Cro-Magnon il avait pas trouvé la même feinte, mais bon). Ensuite Frodon comme il est un peu débile il lui offre l'Anneau, et alors Galadriel devient toute verte et parle avec une voix de cancer du larynx en jetant les bras en l'air (non mais quelle diva) pour finalement dire "Non c'est bon, j'ai pas super envie d'un Anneau du pouvoir ultime, un autre jour peut-être".

Huit mois plus tard ils repartent (entre-temps ils font rien que de tresser des cordes et de manger du miel, c'est à peu près aussi intyéressant qu'un épisode de Winnie l'Ourson). Galadriel leur fait des cadeaux vachement utiles, sauf le nain qui se fait un peu rouler parce qu'elle lui offre trois cheveux. (J'veux pas dire mais les autres ils ont des capes d'invisibilité, des pierres précieuses, des lumières d'étoiles et tout, et le nain on lui offre des vieux poils de tête. Racisme!)

Puis ils décident d'aller en excursion canoë, ils pagayent, ils pagayent, ils passent des vache de grandes statues, ils pagayent encore un petit peu, et paf ! Boromir devient méchant. (On le sentait un peu venir avant mais j'avais pas envie de vous spoiler). En fait c'est parce que c'est un Homme et il est vulnérable au pouvoir de l'Anneau (tu me diras Aragorn aussi c'est un Homme, moi j'ai bien envie de répondre non, c'est un Dieu, mais bon l'heure n'est pas aux divergences).

Du coup Frodon pour s'échapper il met l'Anneau, hop hop il devient invisible pour tous les gens dont on se fout (Legolas par exemple), mais il devient soudain très visible pour tous les esclaves du Mordor, alias les gens qui sont à ses trousses depuis trois cent pages (bien calculé, vieux).

Donc hop hop voilà le bataillon d'Uruk-Hai qui débarque (les Uruk-Hai c'est un peu des Orques 2.0 : "Nouveau, avec les Uruk-Hai, vous pouvez maintenant voyager sous la lumière du soleil !") et puis ils se frittent tous, sauf Frodon qui s'échappe et Sam qui le suit (maintenant on sait pourquoi Sam c'est un nom de chien et de conducteur attitré : c'est la bonne poire par excellence). 

Et là c'est la fin du Tome 1. ("Han nan t'as pas raconté ce qui arrive à Boromir !" Patience, ça viendra, c'est dans le tome 2. De toute façon j'aime pas en parler parce que ça me fait pleurer, mon capitaine mon frère tout ça.)

Bientôt, ou plutôt quand j'en aurai le courage, je vous raconterai la suite.



Ici, le tome 2.

Ici, le tome 3.

11 commentaires:

  1. Ouah, j'adore ta version ! Elle a notamment l'avantage incommensurable (j'aime ce mot) de ne pas nous infliger les répliques à la con de Legolas et la face mono-expressive d'Orlando Bloom.
    Mais bon, y'a pas non plus Viggo Mortensen... et ça c'est embêtant

    La suite ! La suite ! La suite !

    RépondreSupprimer
  2. " En général les trucs qui brûlent sont rarement gentils. "

    Et Salamèche ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est excellent !
    C'est vrai que Legolas est pas super utile, (-ah tiens, le soleil il est rouge, y'a eu des morts cettes nuit. - Non euh ta gueule pour voir.) mais moi je l'aime bien.

    Par contre quand on me dit "Seigneur de Anneaux" direct je pense "Pen of Chaos". C'est grave ça .

    RépondreSupprimer
  4. Olorin ( en personne :-) )13 février 2010 à 06:43

    Illùvatar tout-puissant !
    Ma Doudounette ( je savais bien qu'un jour j'aurais la clé de ton coté obscur, "flamme doudoune", précisons déjà que tu es géniale :-) ) tu as enrichi là le coeur de milliers d'anges éparpillés au quatres coins du monde ( oui j'éxagère mais à la mesure de ton génie, et non, je ne compte pas arreter de te flagorner avant un bout de temps pourquoi, ça te pose un problème ? ).

    Je présuppose ton don inimitable pour la lecture de survol dans ta mémoire et j'en trouve là l'expression la plus... wow, dirais-je ! Epatant, tu m'as épaté é-pa-té à en envoyer du pâté ( oui je sais, mais je m'aime quand même ).

    Ces derniers temps, tu tiens un filon en or que je te conseille, à mon humble niveau de larve rampante à langue-de-serpent ( haaan, merde, spoiler, ne me crucifiez pas ! )d'exploiter.

    Onen i-Estel, rien que ça pour ton oeuvre grandissante et chataoyante de Scribe Lumineuse ( à propos, c'est une bonne situation ça, scribe ? ).

    Toujours aussi fanatiquement et immoralement attiré par tes lettres ( ouh, le vicieux ! ), je te fais ma chère Tindomerel ( ouh petite coquine qui garde le secret bien gardé ! ) des adieux ronflants et non dénués de grandiloquence.
    Adoncques gente Dame veuille accepter mes adieux jusqu'au Jour tant désiré ou le soleil de vos yeux brillera sur l'ouest d'une lueur qu'oncques ne vit point encore à l'aurore.
    Et un bisou claquant ;-)
    F.

    RépondreSupprimer
  5. Je m'offusque. Pas d'articles sur les méfaits de la Saint Valentin, cette année? Tout se perd, ma p'tite dame.

    RépondreSupprimer
  6. Premièrement, Morgoth n'a pas créé les balrogs, ce sont des dieux mineurs ( dont le premier est Gothmog ). Ensuite Si, Gandalf meurt, masi il est renvoyé par les Valar parce que c'est un istari ( un ange quoi XD ) et que donc il a encore du boulot sur terre...

    SInon joli résumé. Je me suis bien marré XD

    RépondreSupprimer
  7. Ah et puis Aragorn est un descendant d'Isildur, ET des elfes ! Bah oui, c'est un Numenoréen ! Donc normal que ce soit un demi dieu, c'est le Roi ( comme si les rois étaient plus forts que tout, moi je dis vive l'encouragement à la dictature par Tolkien ! )

    RépondreSupprimer
  8. j'adore ta façon de résumer, à chaque fois je pique un grand fou rire, c'est bien ça réchauffe ! Sinon, concernant Legolas c'est pas faux mais bon c'est comme ***********SPOILER SI TU N'AS PAS LU L'ORBE DE XARAZ PASSE TON CHEMIN********* quand l'Elfe meurt, tout le monde se dit qu'elle servait à rien mais quand même, il manque un truc quoi*********FIN DE SPOILER

    Oh, et merci pour "Sauron lui aussi était pas mal méchant, mais il n'avaiS pas les pouvoirs de Morgoth" parce que ça t'arrive presque jamais alors ça rappelle à l'adepte inconditionnelle de ton blog que je suis, qu'au fond t'es humaine :))

    RépondreSupprimer
  9. Aaah bon ? Moi il me semblait aussi que c'était Morgoth qui avait crée les Balrogs... Ou alors j'ai mal lu le Silmarillon :p

    C'est vrai que ta version a un gros avantage : elle nous évite les dix milles noms de lieux et de personnages dans toutes les langues que Tolkien a inventé... tellement s'est emmerdant de revenir chaques fois en arrière pour voir si c'est bien de tel personnage qu'il parle...

    Mon livre préféré s'est quand même Bilbo le hobbit, court, accessible, et plus sympa à lire.

    Vivement la suite!

    RépondreSupprimer
  10. Charlotte ! Je tenais à te dire que j'étais très triste : cela faisait 4 mois que j'avais perdu la trace de ton blog. Je l'ai retrouvé la semaine passé avec joie :D et hier je suis tombée sur cet article . Comme de par hasard, j'avais loué cet épisode au loueur de dvd en bas de chez moi où tu as le choix entre "les ch'tits" ou " Hannah montana" ! Et pendant tous le film, j'ai eu tes petites répliques en même temps .. j'ai adoré ! :D

    Tout ça pour dire : le deuxième le deuxième le deuxième !! :)

    RépondreSupprimer